Le brief politique. Propos polémiques sur les #kwassakwassa : Macron appelle son homologue comorien et le renvoie à ses responsabilités

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Après ses propos polémiques sur les "kwassa-kwassa", Emmanuel Macron a téléphoné lundi à son homologue comorien et l'a renvoyé à ses responsabilités sur la maîtrise des flux migratoires.

Emmanuel Macron a dû réparer les dégâts causés par sa déclaration sur les "kwassas kwassas" mais a surtout renvoyé son homologue comorien à ses responsabilités. Il ne s’est pas excusé quand il a téléphoné lundi 5 juin en fin d’après-midi au président comorien. Son homologue ne lui a d'ailleurs pas demandé de le faire. Et pourtant, la mauvaise blague d’Emmanuel Macron sur les barques qui amènent des clandestins comoriens à Mayotte a choqué tout le monde. "Le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du comorien", disait le président : "un trait d’humour malheureux", a reconnu l’Élysée. Lundi au téléphone avec son homologue, Emmanuel Macron a surtout évoqué le fond.

Sur le sujet de la maîtrise du flux migratoire, les deux hommes ont convenu de renforcer leur coopération mais hors micro le ton est beaucoup. Un conseiller d’Emmanuel Macron a confié à Julie Marie-Leconte, du service politique de franceinfo, que les Comores pourraient et devraient en faire plus pour empêcher les migrants de partir vers Mayotte.

À suivre aujourd’hui

Ce mard, une table ronde est organisée sur le climat à l’Élysée autour de Nicolas Hulot. Ce sera aussi le dernier meeting de campagne de Bruno Le Maire dans l’Eure, en présence du ministre Gérald Darmanin.

La note du brief

C’est un 17/20 pour le socialiste Pascal Cherki, il a repris un beau détournement de formule, sur son compte Twitter, il fait circuler le hashtag "make our code du travail great again". C’est le fameux slogan de Donald Trump qu’Emmanuel Macron a détourné sur le climat. L'arroseur arrosé, en somme.

Vous êtes à nouveau en ligne