Le brief politique. Primaire de la gauche : Sylvia Pinel veut marquer les esprits

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Candidate à la primaire de la gauche, Sylvia Pinel dévoilera jeudi son programme. Droit de vote des étrangers, PMA, euthanasie, cannabis... La présidente du Parti radical de gauche veut peser dans les débats.

Tous les micros et caméras sont tournés vers Manuel Valls et Vincent Peillon mardi 3 janvier. Les deux candidats à la primaire de la gauche présentent leurs projets respectifs en vue du scrutin, dont le premier tour est prévu le 22 janvier. Moins médiatique, Sylvia Pinel, elle aussi candidate, exposera son programme jeudi.

La présidente du Parti radical de gauche (PRG) le sait et n'a pas peur de le dire : elle ne gagnera pas la primaire. Mais elle n'est pas là pour ça. Son but ? Peser sur le vainqueur grâce à quelques propositions percutantes. Droit de vote des étrangers aux élections locales, procréation médicalement assistée pour toutes les femmes, droit à l’euthanasie, légalisation du cannabis... Sylvia Pinel met sur la table des propositions que les socialistes ont parfois un peu oubliées.

La candidate sera aux Mureaux (Yvelines) mardi pour défendre le droit des femmes. Un sujet qui là encore n'apparaît pas franchement comme une priorité pour ses concurrents.

La note du brief

Un 15/20 pour la "comédienne" Danielle Simonnet. Cette coordinatrice du Parti de gauche, qui fait aussi du théâtre, a reçu une lettre d’Emmanuel Macron lui demandant une promesse de parrainage pour l'élection présidentielle. Mais l'élue du Conseil de Paris a déjà donné son parrainage à Jean-Luc Mélenchon. La missive a inspiré à Danielle Simonet un petit sketch plein d'humour, diffusée sur les réseaux sociaux lundi.

Vous êtes à nouveau en ligne