Le brief politique. Primaire de la gauche cherche bénévoles et bureaux de vote

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que le premier tour de la primaire de la gauche approche, 600 bureaux de vote manquent encore à l'organisation du scrutin. Le Parti socialiste cherche également des bénévoles.

La date-butoir approche. Les prétendants à la primaire de la gauche ont jusqu'au jeudi 15 décembre pour déposer leur dossier de candidature. Le premier tour aura lieu dans seulement six semaines, le 22 janvier. Mais, du côté de l'organisation, il reste encore du travail pour le bon déroulement du scrutin. Le Belle Alliance populaire manque de bras et de locaux.

Selon les informations recueillies par franceinfo lors d'une réunion du comité national de l’organisation de la primaire mardi 13 décembre, il manque encore 600 bureaux de vote sur les 8 000 prévus dans toute la France. Le Parti socialiste cherche également des volontaires pour tenir les bureaux de vote. Pas évident... quand les adhérents désertent le parti. 

Afin que les électeurs fassent le déplacement fin janvier, les organisateurs ont imprimé 4 millions de tracts. Comme lors de la primaire de la droite, quatre débats sont prévus : trois avant le premier tour et un entre les deux tours.

La note du brief

C’est un 2/20 pour Alain Juppé, qui a perdu ses nerfs lors d’un conseil municipal à Bordeaux, lundi. Il s'agissait de son premier conseil municipal depuis sa défaite à la primaire de la droite. Alors qu'un élu socialiste lui fait remarquer sa longue absence des derniers mois, le maire de Bordeaux lâche : "Vous entrez tout de suite dans la petite méchanceté, la petite saloperie".

Pas très classe... Mais Alain Juppé a des circonstaces atténuantes : subir le choc d'une défaite à la primaire après avoir été donné gagnant durant toute la compétition est sans aucun doute difficile à digérer.

Vous êtes à nouveau en ligne