Le brief politique. Najat Vallaud-Belkacem se verrait bien institutrice à Villeurbanne

Le rêve de Najat Vallaud-Belkacem est de rester à sa place, ministre de l’Education nationale, mais en cas de défaite de François Hollande à la présidentielle de 2017, elle a déjà des idées pour son avenir.

Même si Najat-Vallaud Belkacem, la ministre de l’Education nationale, soutient mordicus François Hollande pour la présidentielle de 2017, elle a déjà intégré la défaite. Elle se désole même à l’avance de louper la rentrée  2017, qui sera d’après elle un très bon cru. Et elle a déjà des idées de ce qu’elle pourrait faire après.

Vallaud-Belkacem député... ou institutrice

En cas de défaite de François Hollande et de la gauche, Najat Vallaud-Belkacem a un plan B. La ministre de l’Education nationale vise une circonscription dans le Rhône à Villeurbanne, elle pourrait prendre la relève de la députée PS de la 6circonscription qui ne se représente pas. "On prépare la suite en douceur", reconnait-elle. Et si jamais elle échoue ? Najat Vallaud-Belkacem se verrait bien institutrice en maternelle, à Villeurbanne : "Ça ne me déplairait pas… même comme contractuelle".

A lire ce matin

Dans une interview au Figaro lundi 3 octobre, Nicolas Sarkozy détaille par le menu son plan de réduction de 100 milliards et explique comment, il va, dans le même temps, baisser les impôts de 40 milliards.

À suivre aujourd’hui

Lundi 3 octobre, François Hollande va lancer la Grande école du numérique dans le Val-de-Marne. Alain Juppé est en Corse et Nicolas Sarkozy en meeting dans le Bas-Rhin

La note du Brief politique

15/20 pour les Écologistes qui sont plus nombreux qu’on ne le pensait, 17 000 personnes se sont inscrites à la primaire écologiste. Elles devront départager Cécile Duflot, Yannick Jadot, Karima Delli et Michèle Rivasi. Un peu plus de 10 000 personnes ont payé 5 euros pour participer, les autres sont des militants d’EELV. On saura qui est le candidat des écologistes le 7 novembre prochain.

 

Vous êtes à nouveau en ligne