Le brief politique. Macron, Le Pen, l’âpre bataille de l’image

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Marine Le Pen sur un bateau, Emmanuel Macron à Sarcelles, le duel entre les deux candidats est devenu une bataille de l’image.

Peut-être est-ce une injonction de l’époque : la bataille de l’image entre les candidats semble avoir atteint son climax. Ainsi, après l'épisode Whirlpool mercredi 26 avril à Amiens, Marine le Pen est allée le lendemain à la pêche aux voix au Grau-du-Roi (Occitanie) sur un chalutier avec, à ses côtés, le député Gilbert Collard. Au menu, des tenues bleu marine, des sourires, et Marine Le Pen qui s’essaie à imiter un dauphin.

Emmanuel Macron, peut-être amer de s'être fait doublé la veille par le coup de com’ de la candidate du FN à Amiens, est allé dans les quartiers populaire à Sarcelles. Cette fois, Marine Le Pen n’y était pas. Notons que cette dernière a reçu jeudi le soutien très vintage de Marie-France Garaud, l'ancienne conseillère de Jacques Chirac, âgée aujourd'hui de 83 ans. 

À suivre aujourd’hui

 Emmanuel Macron sera en meeting à Châtellerault ce vendredi soir puis se rendra à Oradour-sur-Glane dans la Haute-Vienne, village martyr de la Seconde Guerre mondiale. 

La note du brief 

Un 0 pointé pour l'ambiance de cette campagne d'entre-deux-tours. Bien sûr, la politique connaît son lot d’invectives, de débats. Mais la politique n’est certainement pas ce qui s’est entendu jeudi soir à Nice au meeting du Front national, où les militants, à l’image de supporters de foot, scandaient "Macron, Macron, on t’enc(…)." L’insulte, l'argument final de ceux qui n'ont plus rien à dire. A une semaine du second tour, et avec un débat le 3 mai, on espère que le niveau volera un tout peu plus haut.

Vous êtes à nouveau en ligne