Le brief politique. Les quatre candidats à la direction du Parti socialiste auront 10 000 euros pour faire campagne

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans 15 jours, le PS mettra à la disposition des quatre candidats à la direction du parti 10 000 euros, un bureau et un ordinateur au siège rue de Solférino.

Ils l’ont appris mercredi : chacun des quatre candidats auront 10 000 euros pour leur campagne jusqu’au vote des militants le 15 mars. Les deux candidats que franceinfo a pu joindre ont confié que l'enveloppe était un peu légère : Luc Carvounas a même déjà dépensé cette somme. Olivier Faure était, lui, un peu dépité : "On ne va pas faire le tour de France avec ça...", s'est-il ému. Ils devront pourtant s'en contenter, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel aussi. Dans 15 jours, le PS mettra à leur disposition un bureau et un ordinateur au siège du parti rue de Solférino.

On le sait, le nerf de la guerre sont les fichiers d’adhérents :  mercredi, le parti a envoyé par mail les quatre motions des candidats à tous les militants. Se pose par ailleurs la question d’un débat à la télé ou à la radio : les candidats doivent se rencontrer dans la semaine pour l'évoquer avec le patron du PS par intérim, Rachid Temal.

La note du brief

La note du jour est un 20/20 pour cet ancien sénateur du Maine et Loire qui a rendu 150 000 euros au Sénat : c'est à lire dans Ouest France. Il s'agit de Daniel Raoul, sénateur socialiste pendant 16 ans, qui, à ce titre, a touché tous les mois, 6 000 euros pour payer sa permanence, son matériel, ses déplacements, au titre de la fameuse indemnité de frais de mandat des parlementaires. Mais comme Daniel Raoul n’a pas tout dépensé, il rend l’argent au Sénat.

Vous êtes à nouveau en ligne