Le brief politique. Les coulisses du divorce entre François Baroin et Emmanuel Macron

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le président de l'association des maires de France a été déçu par le président de la République.

"François Baroin considère qu’il a protégé Emmanuel Macron l’an dernier au congrès des maires, sinon l’accueil aurait été beaucoup plus frais." Confidences d’un responsable des Républicains, qui poursuit : "Un an après, on ne peut pas dire que le président lui a rendu la monnaie de sa pièce." Il cite la suppression brutale des emplois aidés et surtout l’opération #balancetonmaire sur les réseaux sociaux, initiée par le ministre des comptes publics Gérald Darmanin qui a publié sur Twitter le nom des élus qui ont augmenté la taxe d’habitation dans leur commune. "Ça, ça a été le truc en trop !", explique le responsable Les Républicains.

La note du Brief

C'est une fausse note, elle revient à Emmanuel Macron. En plein mouvement des gilets jaunes, il s’est adressé hier aux français exilés fiscaux à Bruxelles : "Beaucoup d'entre vous sont parfois partis pour ce qui était à l'époque de bonnes raisons. Je crois qu'elles le sont de moins en moins, bonnes, et je suis convaincu que dans ces cas-là vous pouvez, vous devez revenir". Les bonnes raisons, c’était l’ISF et l’exit tax, et comme il les a supprimées, les riches peuvent revenir.

Vous êtes à nouveau en ligne