Le brief politique. Les alliés du Modem posent leurs conditions pour les européennes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

S’ils feront liste commune avec les partisans de La République en marche, il y a encore du chemin à faire pour qu’ils soient d’accord sur la stratégie.

Alors que s’annoncent les élections européennes, les alliés du Modem feront liste commune avec LREM mais il y a encore du chemin à faire pour qu’ils soient d’accord sur la stratégie. Quand Emmanuel Macron sépare le monde entre les progressistes et les populistes, cela ne plaît pas du tout à un responsable du Modem : "Je préfère qu’on parle de démocrates", dit cet élu qui n’a pas peur d’être disruptif sur le thème de l’immigration. "Il faut parler au peuple, dit il, tenir compte de leurs peurs." Et même si c’est tabou parce que la droite l’a déjà proposé, au Modem on souhaite mettre en place l’immigration du travail, mais pas avant d’avoir réformé le droit d’asile.

La note du brief

La note du jour est un 10/20 pour Anne Hidalgo et ses voies sur berges. Lundi, la cour d’appel administrative a annulé la piétonisation de ces voies de circulation, un mauvais point donc, mais la maire de Paris ne se démonte pas, elle a immédiatement sorti de son chapeau un autre arrêté justifiant la piétonisation au nom de la défense du patrimoine. Anne Hidalgo prépare déjà une autre parade juridique au cas où cet arrêté serait à son tour annulé…

Vous êtes à nouveau en ligne