Le brief politique. Le rapport Borloo sur les banlieues n’a toujours pas été envoyé à l’Elysée

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le rendez-vous est reporté de semaine en semaine et il est possible que ce soit finalement plutôt à Matignon que se fasse la remise officielle de ce rapport.

Le rapport Borloo sur les banlieues se fait attendre, et pour cause : il ne l’a toujours pas envoyé à l’Élysée. Le rendez-vous est en effet reporté de semaine en semaine. Avant de fixer la date de la remise officielle du rapport, il faut que l’Élysée puisse le lire, or, selon nos informations, Jean-Louis Borloo ne l’a pas encore envoyé. De toute façon, il est possible que ce soit plutôt à Matignon que se fasse la remise officielle de ce rapport. C’est ce qu’envisage l’Élysée en expliquant que le président doit prononcer un discours sur les banlieues entre mai et juin : deux prises de paroles sur le sujet donneraient moins de relief à ses propositions. À l’Élysée, on nuance l’impact du plan Borloo, qui viendra juste "alimenter la réflexion du président".

La note du brief

La note du jour est un zéro pointé pour le geste déplacé de Donald Trump : devant les caméras du monde entier, le président américain enlève les pellicules de la veste d’Emmanuel Macron. En fait, il y avait une toute petite poussière blanche, peut être effectivement une pellicule, que Donald Trump a été le seul à la voir. Cela s’appelle une petite humiliation, technique classique dans les négociations pour déstabiliser l’adversaire.

Vous êtes à nouveau en ligne