Le brief politique. Le plan sur l'entrée à l'université suscite des réactions mitigées

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le plan sur l’entrée à l’université présenté lundi par le gouvernement a suscité des réactions pour le moins mitigées, tant dans l’opposition de droite que celle de gauche.

Le gouvernement a dévoilé lundi 30 octobre son plan sur l'entrée à l'université, accompagné d'un financement de près d'un milliard d'euros, suscitant des réactions pour le moins mitigées. L’opposition de droite dénonce des demi-mesures, tandis que la gauche y voit une rupture dans l’égalité. La France insoumise tente d’ailleurs de mobiliser pour la rentrée. Trois syndicats d'étudiants et de lycéens, l'UNF l'UNL et la FIDL ont, eux, appelé à participer à la journée d'action du 16 novembre, initiée notamment par la CGT.

La note du brief

La note du jour est un zéro pointé en géographie pour Laurent Wauquiez. "La réalité, c’est que vous avez aujourd’hui en France des quartiers qui sont des quartiers perdus de la France. Venez avec moi, on part en voiture de la place de Lyon, on fait dix kilomètres en direction de l’ouest, on va à Saint-Etienne…" Lyon et Saint-Etienne ne sont pas très éloignés mais tout de même : il y a tout de même un peu plus de 60 kilomètres entre les deux villes et une heure de route. C'est plus de temps qu'il n'en faut pour méditer cette phrase de l'écrivain Daniel Pennac dans son roman La Fée carabine : "Ne cherchez pas à écrire l'histoire, contentez-vous de rendre ses droits à la géographie."