Le brief politique. Le Front national s’inquiète des résultats des législatives partielles

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les résultats des élections législatives partielles laissent penser à un léger passage à vide pour le parti de Marine Le Pen.

Après les résultats des élections législatives partielles, le Front national s’inquiète. Un haut responsable du Front national a ainsi repéré deux signaux préoccupants. Le premier tient aux effets de la division entre le FN et les Patriotes, par exemple à Belfort où chaque camp avait son candidat et où les électeurs du Front national se sont abstenus. Deuxième signal inquiétant pour ce cadre : le recul des candidats du Front national au profit de ceux de Debout la France, le mouvement du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan. "Il a une image de sérieux et de crédibilité", estime cet élu, qui reconnaît un petit passage à vide pour le Front national.

L’autre information de ce mardi est l’invitation lancée par l’Élysée à des élèves de CM2 invités à poser des questions après le conseil des ministres mercredi. Une vingtaine d’élèves venus d’une école du 10e arrondissement de Paris vont ainsi se présenter à l’Élysée mercredi matin pour assister au traditionnel compte-rendu du porte-parole du gouvernement. Après les journalistes, ce sont les élèves qui vont interroger Benjamin Griveaux, dans le cadre de la semaine de la presse à l’école.

La note du brief

La note du jour est un 19/20 pour l’effet boomerang du boycott du stand russe par Emmanuel Macron pendant le Salon du livre. D’après Vincent Montagne qui est responsable du syndicat national de l’édition, l’initiative du président a eu l’effet inverse de celui recherché. "Peut-être que je n’ai pas à commenter la décision qu’il a prise, explique Vincent Montagne. Ce que je peux dire, c’est que cela a provoqué une réaction extraordinaire de sympathie puisqu’en quatre jours, la fréquentation du pavillon russe n’a jamais désempli." C’est ce qui s’appelle faire un flop.

Vous êtes à nouveau en ligne