Le brief politique. Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse règlent leurs comptes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les échanges ont été vifs entre Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez mardi au sujet de son mouvement "Libres". Le chef de file des Républicains reproche à la présidente de la région Ile-de-France de taper "contre son camp".

Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez ont réglé leurs comptes mardi 19 décembre en bureau politique. La présidente de la région Ile-de-France a choisi de rester au sein des Républicains mais réclame un statut spécial. Elle veut que son mouvement ‘Libres’ soit associé aux Républicains et que ses adhérents aient la possibilité de ne pas adhérer au parti. "Ne nous voilons pas la face", a lancé Valérie Pécresse à Laurent Wauquiez. "La question est : comment retenir ceux qui veulent partir ?" Réponse du patron : "Exprimer sa différence en tapant contre son camp n’est pas le plus utile."

La note du brief

La note du jour est un 17/20 pour François de Rugy, souvent critiqué pour son manque d’autorité. Le président de l’Assemblée a ainsi tapé du poing sur la table mardi en menaçant de supprimer les questions au gouvernement si les députés ne se tenaient pas un peu mieux dans l’hémicycle.

Vous êtes à nouveau en ligne