Le brief politique. "Journée de la France silencieuse" : Sens Commun jette l'éponge

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'émanation de la Manif pour tous au sein des Républicains est au cœur d'une polémique depuis que son président s'est dit prêt à travailler avec l'ex-députée FN Marion Maréchal-Le Pen. La "journée de la France silencieuse", prévue dimanche, a été annulée. 

Sens Commun avait prévu d'organiser une "journée de la France silencieuse" dimanche 15 octobre, à Asnières (Hauts-de-Seine). L'émanation de la Manif pour tous au sein des Républicains (LR) rêvait de refaire le coup de 2014 lorsque le mouvement avait reçu trois candidats à la présidence du parti : Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton. Mais après les déclarations de son président, se disant prêt à travailler avec l'ex-député FN, Marion Maréchal Le Pen, les candidats à la présidence LR Bruno Retailleau, Daniel Fasquelle et Laurent Wauquiez ont déprogammé leur venu. Et la journée a été annulée. 

La note du brief

Un zéro pointé pour la guerre sans merci que se livrent depuis plusieurs semaines Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon. "Nazi", "islamo-gauchistes"... L'ex-Premier ministre et l'ancien candidat à la présidentielle de La France insoumise multiplient les joutes verbales ultra-violentes."Tout ca va mal finir", prédit l'ancien ministre des Finances socialiste Michel Sapin.