Le brief politique. Jean-Luc Mélenchon a quasiment tous ses parrainages

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En cette fin d'année 2016, le brief politique dresse chaque jour un état des lieux des principaux candidats à l'élection présidentielle. Focus ce jeudi sur Jean-Luc Mélenchon.

Pour la dernière semaine de l'année 2016, le brief politique dresse un état des lieux des principaux candidats à l'élection présidentielle. Aujourd'hui, focus sur Jean-Luc Mélenchon, leader du mouvement La France insoumise, qui a refusé de participer à la primaire de la gauche.

Les soutiens et les dons ont fini par arriver

Après quelques difficultés, Jean-Luc Mélenchon a quasiment réuni tous ses parrainages. Son porte-parole confiait mercredi 28 décembre à franceinfo qu'il en avait décroché 470. Il ne lui manque donc qu'une trentaine de parrainages pour gagner son ticket d'entrée à l'élection présidentielle. L'argent commence également à rentrer : Jean-Luc Mélenchon a dépassé le million d’euros de dons.

"Il faut aider Mélenchon"

Selon un sondage Ipsos pour le journal Le Monde publié le 14 décembre, le leader de La France insoumise est quatrième dans les intentions de vote à l'élection présidentielle. Il talonne Emmanuel Macron et se positionne devant Manuel Valls et Arnaud Montebourg.

Quand les socialistes le harcèlent pour qu’il participe à leur primaire de la gauche, ou quand Arnaud Montebourg lui propose un programme commun, Jean-Luc Mélenchon répond sur franceinfo et France Inter le 11 décembre : "Cette fois, ils devraient se dire qu'il faut aider Mélenchon." Le candidat estime qu’il n’a pas besoin des socialistes pour gagner, lui qui se voit déjà au second tour face à Marine Le Pen.

Pour sa rentrée politique, Jean-Luc Mélenchon sera en meeting au Mans (Sarthe), dans le fief de François Fillon, le 11 janvier. Les 14 et 15 janvier, le candidat a programmé une nouvelle opération pour distribuer son livre-programme, L'Avenir en commun, déjà tiré à 160 000 exemplaires et vendu à 3 euros. Jean-Luc Mélenchon a également prévu un énorme meeting le 18 mars à la Bastille, à Paris, en hommage à l’un des temps forts de sa campagne présidentielle de 2012. 

Régime Youtube et quinoa

Il est le plus à gauche dans le peloton de tête des candidats. Il n’a pas beaucoup d’argent. Il fait campagne sur les réseaux sociaux. Jean-Luc Mélenchon ressemble un peu à Bernie Sanders, le candidat malheureux à la primaire du parti démocrate avant l'élection présidentielle américaine de novembre. Jeudi 29 décembre, sa chaîne Youtube approche les 140 000 abonnés. Jean-Luc Mélenchon est le premier youtubeur politique français. Il a même plus d’abonnés que Donald Trump ! 

Sur le site d'hébergement de vidéos, le candidat commente l’actualité et répond aux questions des internautes. Il développe ses propositions, souvent décoiffantes, affirmant, par exemple que, s’il est élu président, il quittera très vite son poste. Car si Jean-Luc Mélenchon est élu, dit-il, une assemblée constituante votera une nouvelle Constitution, ce qui suppose qu'il quitte son poste de président.

Autre proposition : refuser le traité de libre-échange avec les États-Unis, abroger les traités européens, abroger la loi Travail, sortir de l’OTAN et sortir du nucléaire. Jean-Luc Mélenchon est devenu plus écolo que les écologistes : il fait l’apologie du régime sans viande, il est devenu "Monsieur Quinoa" depuis cette fameuse vidéo, où il donne la recette de sa petite salade. Ce "taboulé quinoa" lui a aussi permis de perdre du poids, élément indispensable dans une campagne présidentielle.

La note du brief

Un 0 pointé pour François Fillon et François Bayrou. D’après Le Canard enchaîné, les deux hommes auraient passé un accord. Le candidat Les Républicains s'engagerait à réserver plusieurs circonscriptions au MoDem pour les élections législatives. En échange, le leader du MoDem renoncerait à se présenter à l'élection présidentielle ou s’engagerait à se rallier à François Fillon au second tour. Cet accord secret viserait à "piquer" des voix à Emmanuel Macron, dont la percée inquiète au plus haut point le candidat de la droite.

Vous êtes à nouveau en ligne