Le brief politique. Jean-Louis Borloo le politique le plus "dragué" de la primaire à droite

Le passe-temps favori des candidats à la primaire, c’est la pêche aux gros soutiens. Il  y a même un classement des politiques les plus "dragués" de la primaire de la droite et du centre. 

C’est un peu comme le top 50, sauf que là on ne retient que les trois premiers. Les trois politiques les plus "dragués" de la primaire de la droite et du centre. 

Le top 3 des politiques les plus courtisés de la primaire à droite

Le plus "dragué" à droite en ce moment, c’est Jean Louis Borloo. "Ils rêvent tous de l’avoir avec eux" raconte un responsable des Républicains, "imaginez Borloo au journal de 20h qui vous apporte son soutien." L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy reste pour l’instant à l’écart de la politique mais il peut toujours changer d’avis.

En numéro 2 de ce top 3 des plus dragués de la primaire, il y a Xavier Bertrand. Lui aussi ancien ministre de Nicolas Sarkozy, mais qui a pris ses distances depuis qu’il est à la tête de la région Hauts-de-France. D’après un supporteur de Bruno Le Maire, il aurait déjà passé un deal avec Alain Juppé pour le rejoindre.

Et puis en 3e position de ce classement, il y a une femme Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, elle est très courtisée elle aussi, et ça l’amuse : "Tout le monde me drague, dit-elle…Il va falloir que je me décide vite sinon je vais passer pour une allumeuse !"

Valérie Pécresse est en train de rédiger une liste de propositions à l’intention des sept candidats de la primaire, et en fonction de leurs réponses, elle décidera qui elle soutient.

François Hollande veut réformer la 5e République

Il a donné quelques pistes : le non cumul des mandats dans le temps, pas plus de trois et plus de rapidité dans l’application de la loi. Pas sûr que ça l’aide à retrouver du crédit auprès des électeurs

Les français sont très sévères avec l’exécutif dans l’affaire Alstom

Pour sauver le site de Belfort l’Etat a commandé des TGV qui rouleront à petite vitesse sur des lignes intercités. Près de sept français sur dix estiment que c’est une décision électoraliste et ils sont deux sur trois à penser que ça ne sera pas efficace à long terme pour sauver les emplois à Belfort

A suivre vendredi 7 octobre 

Bruno Le maire est à Nice, François Fillon en Isère et Alain Juppé dans la ville de Jean-Louis Borloo à Valenciennes. François Hollande sera à Dijon devant les magistrats de l’USM. Et puis, il y aura le discours de Manuel Valls sur l’Europe à Paris.

La note du brief 

Un 18/20 pour l’écologiste Michèle Rivasi qui a profité du débat de la primaire, jeudi 6 octobre sur BFMTV pour régler son compte à Laurent Wauquiez et sa pétition contre l’accueil des migrants. "l devrait être fichés S Laurent Wauquiez" a déclaré l’écologiste Michele Rivasi.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne