Le brief politique. Fillon reprend (fermement) la main

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Après ses "excuses aux Français", François Fillon a repris sa campagne de terrain. Dans la soirée de mardi, le candidat Les Républicains organisait une réunion avec les parlementaires de son parti : l'ambiance n'était ni à la détente, ni à l'improvisation.

François Fillon a repris la main. Illustration dans les coulisses de la réunion avec les parlementaires Les Républicains organisée mardi 7 février à son initiative à son QG de campagne. "Reprendre la main" n'y a pas fait figure de simple expression : l'un des participants a ainsi remarqué qu'aux quatre coins de la salle avaient été placés des fillonistes, fidèles d'entre les fidèles. Et pas question, semble-t-il, qu'un mot fuse plus haut que l'autre : si François Fillon a lu un texte, le dialogue n'était pas à l'improvisation. Et l'ambiance pas à la détente, d'après le député Pierre Lelouche, qui s'est vu arracher le micro des mains alors qu'il tentait de prendre la parole. Voilà pour l'ambiance.

D'après l'un des participants, le sentiment général des parlementaires est que le candidat Fillon "tient le coup", et c'est positif, mais qu'ils n'ont pas vraiment le choix : ce sera lui...ou rien. Et c'est moins heureux.

A suivre aujourd’hui

François Fillon sera ce mercredi à Juvisy-sur-Orge, en région parisienne. Après un déplacement cette nuit sur un chantier du métro parisien, Benoit Hamon assistera de son côté ce soir avec François Hollande au diner du conseil de coordination des organisations arméniennes.

La note du brief

Un 5/20 pour Benoit Hamon, qui ne joue pas vraiment le jeu du rassemblement. D’après Le Monde, le candidat vient de nommer deux députés frondeurs pour diriger sa campagne : Mathieu Hanotin et Jean-Marc Germain, l’un des plus proches lieutenants de Martine Aubry.