Le brief politique. Dans les ministères, la chasse aux rats et aux souris est ouverte !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La ministre Jacqueline Gourault n’est pas la seule à voir son logement envahi par les rongeurs l’hiver venu. Le Quai d’Orsay, lui aussi assiégé par les rongeurs, a entendu résoudre les grands maux par les grands remèdes en adoptant deux chats.

Nous avions évoqué il y a quelques jours les pièges à rats qui fleurissement dans les appartements de la ministre Jacqueline Gourault au ministère de l’Intérieur. Elle pourra se rassurer, d’une certaine manière : elle n’est pas la seule à être envahie.

Christophe Castaner doit ainsi partager son quotidien avec les rongeurs dans son ministère rue de Grenelle. Idem au Quai d’Orsay, où la riposte s’est organisée : deux chats ont été adoptés pour chasser les rongeurs. L’un s’appelle Nomi, l’autre Noé. Un hommage discret au ministre breton des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian : "Nominoe" était le nom du premier roi de Bretagne.

La note du brief

La note du jour est un 15/20 pour ce commentaire original du Républicain Geoffroy Didier à propos de l’interview d’Emmanuel Macron sur France 2, qui estime que le président est "décalé", "perché". "Je me dis parfois que nous avons eu la malchance d’avoir un président normal, commente Geoffroy Didier. On se pose la question de savoir si nous n’avons pas désormais un président paranormal."

Vous êtes à nouveau en ligne