Le brief politique. Course de petits-chevaux pour la Mairie de Paris chez LREM

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les candidats En Marche à la Mairie de Paris se poussent du col pour la soirée de lancement de la campagne des municipales mercredi soir à Paris.

Au gouvernement ça ne va pas fort et du côté de la République en Marche, on se pousse du col pour la Mairie de Paris. Tous les candidats, déclarés ou non, seront réunis mercredi soir à Paris pour la soirée de lancement de la campagne des municipales : les deux ministres, Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi et le vice-président de l’Assemblée Hugues Renson. Il y a bien eu "un petit combat", de l’aveu de l’un d’entre eux, pour savoir qui prendrait la parole et à quel moment : c’est Benjamin Griveaux qui fera la conclusion, et cela fait grincer les dents de ses concurrents qui voient en lui "le candidat autoproclamé qui veut verrouiller la machine". Un haut gradé de la République en marche avoue que "cette course de petits chevaux commence à agacer tout le monde" dans la majorité.

La note du brief

La note du jour est un carton rouge pour les 17 députés insoumis qui ont brandi des pancartes "Bon débarras" mardi dans l’hémicycle au moment où Manuel Valls faisait ses adieux à l’Assemblée.

Vous êtes à nouveau en ligne