Le brief politique. Comment LR va écarter Erik Tegnér de l'élection à la présidence des Jeunes Républicains

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le parti a relevé le nombre de parrainages nécessaires pour se présenter à l'élection à la présidence des Jeunes Républicains. Visé : Erik Tegnér, qui milite pour un rapprochement avec l'extrême droite.

Les Républicains ont trouvé le moyen d’empêcher Erik Tegnér de se présenter à la tête des Jeunes Républicains. Erik Tegnér, c’est ce jeune Les Républicains passé par le FN avant de venir faire la promo de l’union des droites chez LR"C’est Mr Nobody, c’est un suppôt du Rassemblement National" s’énerve un responsable du parti de Laurent Wauquiez, furieux de l’audience médiatique du jeune homme. Il explique qu’il ne pourra pas se présenter à la présidence des Jeunes Républicains, parce qu’il n’aura pas ses parrainages.

Aujourd’hui Les Républicains vont annoncer les nouvelles règles du jeu : avant, il fallait 15 parrainages de responsables départementaux des jeunes LR pour pouvoir se présenter, désormais il en faudra 25… Et d’après cet élu, Erik Tegnér ne les aura jamais. 

La note du brief

Un 18/20 pour les talents de guide de François Ruffin. L’insoumis nous fait visiter la salle de sports de l’assemblée, qu’il surnomme "salle Benalla" : c’est cette salle qui aurait poussé l’ancien chargé de mission de l’Elysée à demander à avoir un badge de l’Assemblée. Et ça ne tient pas la route pour François Ruffin : "Il explique qu'il aimait beaucoup cette salle... J'ai trouvé ça hallucinant. Une salle de quartier, c'est mieux que ça ! On est en sous-sol, il n'y a pas de terrain de futsal, il n'y a pas de jacuzzi..." 

Vous êtes à nouveau en ligne