Immigration : pas de nouvelle loi, mais des mesures dès la fin du débat

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le gouvernement prévoit de faire passer rapidement des mesures budgétaires sur l’immigration après le débat du 30 septembre.

Il n'y aura pas de nouvelle loi, tous les ténors du gouvernement et de la majorité l’affirment. L’exécutif pense plutôt à des mesures qui seraient intégrées au projet de loi de finance et au budget de la sécurité sociale, débattus au parlement cet automne, via des amendements du gouvernement ou des députés. Notamment sur l’aide médicale d’Etat (AME) ou l’accompagnement des demandeurs d’asile.

La majorité veut aussi s’attaquer à un gros morceau, l’immigration économique, en fixant des objectifs en la matière mais sans passer par des quotas. "Trop compliqués à mettre en oeuvre pays par pays" explique un proche du Premier ministre.

La majorité associée à la réflexion

Et pour calmer le feu qui couve au sein de la majorité sur ce thème, le gouvernement se démultiplie. Ce jeudi soir, Edouard Philippe et trois de ses ministres iront à la journée parlementaire de LREM. Demain, le Premier ministre et le ministre de l’intérieur iront à celles du MoDem. Et lundi devant un groupe de travail de députés de la majorité réunis à Beauvau, ce sont quatre ministres qui devraient plancher sur l’immigration : le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, Agnès Buzyn pour la Santé, Jean-Yves Le Drian pour les Affaires étrangères et Muriel Pénicaud pour le Travail. Les élus de la majorité ont obtenu sa présence en plus des trois autres pour parler justement de l’aspect économique de l’immigration.

Vous êtes à nouveau en ligne