Européennes : Nicolas Dupont-Aignan n'arrive pas à boucler son budget et demande un coup de pouce à ses colistiers

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La tête de liste de Debout la France pour les européennes doit présenter sa liste jeudi mais il n’a toujours pas assez d’argent pour financer sa campagne.

Nicolas Dupont-Aignan est encore loin du compte : le souverainiste n’a pas assez d'argent pour payer les bulletins de vote, les affiches et les professions de foi pour les élections européennes du 26 mai. Le président de Debout la France doit présenter la liste qu'il mènera jeudi 27 mars.

Une campagne pour les européennes coûte à minima un million d'euros. Nicolas Dupont-Aignan affirme que les banques ne veulent pas lui prêter d’argent pour financer sa campagne parce qu'il a soutenu Marine Le Pen dans l'entre-deux tours de la présidentielle. Du coup, il a demandé à ses candidats de mettre la main à la pâte, dans ce cas-là, les montants ne sont pas plafonnés, comme pour un don. Mais là encore, il raconte que les banques ne veulent même pas prêter à certains de ses candidats qui ont pourtant du patrimoine. Nicolas Dupont Aignan prévient que si, dans une semaine, les choses ne se débloquent pas, il mettra tout sur la place publique.

La note du Brief

Un bon point pour Brune Poirson, la secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire a réussi à convaincre les fabricants du luxe d’arrêter de brûler ou d’asperger de javel leurs invendus. D'après les informations de franceinfo, elle a reçu les représentants de LVMH, Kering, Chanel et Hermès lundi 25 mars et ils ont promis qu’ils allaient désormais transformer leurs invendus. La lutte contre le gaspillage vestimentaire est inscrite dans la loi sur l’économie circulaire qu’elle va présenter avant l’été.

Vous êtes à nouveau en ligne