Emmanuel Macron redoute une candidature d'Anne Hidalgo en 2022

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le chef de l'État craint de faire face à la maire de Paris à la prochaine présidentielle, elle qui pourrait parvenir à rassembler la gauche.

C’est un visiteur du soir du président qui le dit : "Anne Hidalgo est la plus redoutable pour nous". "Elle représente un risque réel", renchérit un dirigeant de La République en marche. Le parti présidentiel, et Emmanuel Macron, craignent de voir la maire de Paris se lancer dans la course à l'Élysée pour l'élection de 2022.

Anne Hidalgo, maire de Paris, n'a pas annoncé de candidature à la présidentielle de 2022, mais ne l’exclut plus, elle qui prévenait la semaine dernière dans Le Point qu’elle prendra toute sa part dans la bataille. "L’Élysée a raison de craindre Anne", sourit un socialiste, qui liste ses atouts : une femme, jeune, avec une image, des moyens, une équipe rôdée... Emmanuel Macron note aussi qu’elle seule parle à tout le monde à gauche : les Verts, les communistes, le Parti socialiste... D’où le besoin pour le président de verrouiller de son côté les voix de droite pour 2022.

"Il ne l'aime pas"

Les relations exécrables qu’entretient le président avec la maire de Paris peuvent aussi expliquer son obsession du moment, à en croire un ancien conseiller qui a vainement plaidé pour un rapprochement entre les deux. "Il ne l’aime pas", glisse cet ancien qui prédit que "à force de lui mettre des coups, Emmanuel Macron va finir par en faire une candidate."

Le président de la République n'est pas le seul à se méfier d'une candidature d'Anne Hidalgo. C'est aussi le cas du député européen Yannick JadotLes partisans de cette figure d'Europe Écologie-Les Verts ont décortiqué le dernier sondage Ipsos qui le donne au coude-à-coude avec la maire de Paris auprès de l’électorat social-écologiste. Loin, très loin devant Éric Piolle, le maire de Grenoble.

 

Vous êtes à nouveau en ligne