Pourquoi Emmanuel Macron a décidé de faire sa conférence de presse jeudi, plutôt que le lundi de Pâques

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le président n'a pas choisi ce lundi de Pâques pour faire sa conférence de presse à cause du beau temps et des audiences télé.

Le lundi de Pâques, c’est plutôt indiqué pour faire une conférence de presse regardée par un maximum de téléspectateurs : c’est un jour férié, les Français sont disponibles. Mais le président n'a pas fait ce choix, notamment à cause... du beau temps. D’après une journaliste d'une chaîne tout info, l’Elysée a appelé les chaînes de télé pour savoir quelle est l’audience un lundi de Pâques. Et ça n’a pas été concluant : les Français seront sur les routes du retour ou dehors plutôt que devant leur télé car il va faire beau sur une grande partie du pays. Le choix de l’Elysée s’est donc porté sur le jeudi, qui est un jour de pic d’audience en début de soirée. La conférence démarre à 18 heures, et elle va durer au moins deux heures, il y aura donc plein de sujets dans les journaux de 20 heures qui sont regardés par 10 à 12 millions de Français ce jour-là.

La phrase du jour est signée Aurore Bergé

La porte-parole du groupe de La République en Marche à l’Assemblée défend dans une interview au JDD la suppression d’un jour férié pour financer la dépendance :  "Je suis persuadée que les Français sont prêts à travailler plus", affirme Aurore Bergé. Elle a provoqué des réactions à gauche, l’insoumise Manon Aubry trouve que "c’était bien la peine de faire un grand débat pour sortir ce genre de conclusions". Le communiste Ian Brossat pense exactement la même chose et il a une autre idée à soumettre au gouvernement, il l'a dit sur LCI : "Ça fait quatre mois que les gens manifestent pour dire 'On veut pouvoir vivre dignement de notre travail', et la réponse du gouvernement, c'est une journée de travail gratuit. Il faut le faire quand même ! Moi j'ai une proposition alternative : c'est une journée du patrimoine des riches. Qu'ils donnent une journée de leur patrimoine une fois par an, ça représente 3 milliards d'euros et avec ça on pourrait financer l'équivalent de ce que va rapporter la journée de solidarité prévue pour financer la dépendance."

La note du brief

C’est un carton rouge donné par Raphaël Glucksmann aux manifestants qui ont crié "Suicidez-vous !" aux policiers, samedi à Paris. La tête de liste aux européennes du PS et de Place Publique était interviewé sur BFMTV : "C'est indéfendable, insupportable, immonde de dire ça et de chanter ça et donc moi je condamne avec la plus grande fermeté. La seule façon de s'en sortir c'est une issue politique, une vision socialement et fiscalement juste."

Vous êtes à nouveau en ligne