Coronavirus : LR et PS réclament un plan d'urgence au Premier ministre

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Edouard Philippe reçoit pour la deuxième fois tous les présidents de partis, d'assemblées, d’associations d’élus et de groupes parlementaires pour évoquer la crise du coronavirus. Les Républicains et le PS vont lui demander un plan d’urgence.

Un "bouclier anti-crise", voilà ce que vont réclamer Les Républicains à Edouard Philippe. Christian Jacob arrive avec sa liste de demandes. D’abord un fond d’urgence pour les PME, le report voire l’annulation des cotisations Urssaf, retraites mais aussi des investissements ciblés pour les secteurs qui souffrent : l’hôtellerie, le tourisme. Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau estime par ailleurs qu’il faut que les salariés mis au chômage technique à cause du coronavirus soient payés à 100% au lieu de 80% et que ces salaires soient compensés par l’Etat.

Le socialiste Olivier Faure a aussi fait sa liste

Le patron du PS réclame de l’argent via une loi de finances rectificative pour donner à l’hôpital public les moyens de gérer cette crise du coronavirus. Il veut aussi que la règle des 3% de déficit soit allégée pour les dépenses de santé et que la réforme de l'assurance chômage soit annulée.

Les municipales seront aussi au menu de cette réunion. L’Association des Maires de France sera concentrée sur l’organisation du vote pour les municipales, et notamment sur les stocks de gel hydroalcoolique. Difficile d’en trouver en ce moment or le gouvernement a demandé à ce qu’il y en ait dans tous les bureaux de vote. Du gel ou un point d’eau avec du savon pour se laver les mains.

Vous êtes à nouveau en ligne