Au G7, la France décroche des avancées pour les droits des femmes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les pays du G7 s'engagent à appliquer de nouvelles lois. Emmanuel Macron doit l'annoncer aujourd'hui

À Biarritz, les six partenaires de la France ont promis de mettre en œuvre au moins une loi en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. C’est le minimum et certains vont en faire plus. La France notamment, qui va lancer une nouvelle loi pour l’émancipation économique des femmes, en finançant par exemple des projets portés par des femmes. L’Allemagne annonce un programme pour mettre fin à la violence envers les femmes. L’Italie, le Japon... tous ont joué le jeu, y compris les États-Unis. Ils mettent en avant des aides pour les femmes dans les pays en voie de développement, mais en revanche ils n’annoncent aucune nouvelle loi sur leur territoire.

L'égalité femmes-hommes, une priorité du G7

Dès que la France a pris la présidence du du G7 pour un an, en janvier dernier, Emmanuel Macron a fait de la lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes un incontournable du sommet de Biarritz. À la veille du début du sommet, vendredi, le président avait reçu à l'Élysée les membres du conseil consultatif du G7 pour l'égalité entre les femmes et les hommes, coprésidé par deux prix Nobel de la paix 2018 Nadia Murad et Denis Mukwege. À l'issue de cette journée, Emmanuel Macron  a annoncé le lancement d'un "partenariat de Biarritz" dans le cadre du G7 afin que les pays membres "s'engagent à éliminer les discriminations" entre les femmes et les hommes, et "se battent pour de nouveaux droits et de meilleures pratiques".

Vous êtes à nouveau en ligne