Le brief éco. Vueling investit dans les vols domestiques en France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que le trafic aérien est impacté par la crise sanitaire, la compagnie aérienne espagnole à bas coûts Vueling se développe en misant sur des vols intérieurs en France. 

À partir du 16 octobre, Vueling Airlines proposera deux allers-retours par semaine au départ de l'aéroport d'Orly (au sud de Paris) à destination de Marseille, Brest et Montpellier. Deux allers retours le vendredi et le dimanche à partir de 29 euros le vol. C’est la clientèle du congé de fin de semaine qui est visée.

Cette annonce intervient en pleine crise économique liée à la pandémie de Covid-19, preuve que les affaires continuent pendant la tourmente. Paradoxalement, parfois c’est en ces périodes de tension que de bonnes affaires se présentent à qui sait les saisir. Vueling opère déjà depuis l’aéroport d’Orly avec un peu plus de vingt lignes mais qui desservent essentiellement le sud de l’Europe. Cette fois, la compagnie s’attaque à la clientèle de vols domestiques sur des destinations intra-françaises, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour Air France.

Comment une compagnie étrangère peut ainsi miser sur le marché français en pleine crise ?

Vueling est filiale du groupe IAG (International Airlines Group) qui est aussi propriétaire des compagnies britannique British Airways et espagnole Iberia. Avec ses liaisons vers Marseille, Brest et Montpellier depuis Orly, Vueling investit sur des destinations courtes et, surtout, loin des contraintes liées aux restrictions sanitaires qui frappe les liaisons internationales. C’est une mauvaise nouvelle pour Air France qui s’apprête à transférer ses lignes intérieures à sa propre filiale à bas coûts Transavia. Et puis cela va à contre-courant du message écologiste de remplacer les vols courte distance par les trajets en train. La compagnie espagnole a visiblement peu de considération pour ce genre d’arguments qui pèsent dans le débat politique en France, mais les affaires sont les affaires. Les entreprises font tout pour survivre et saisissent toutes les opportunités que leur offre le marché européen en cette période très compliquée.

Vous êtes à nouveau en ligne