Le brief éco. Services financiers sur internet : attention aux arnaques de plus en plus nombreuses

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le régulateur français des banques et assurances lance l'alerte. Les fraudeurs ont profité du confinement pour se multiplier.

Crédits, livrets d’épargne, contrats d’assurance, services de paiement… l’autorité de contrôle prudentiel (APCR) annonce avoir répertorié un peu plus de 1 000 sites proposant ce genre de produits sans y être autorisés. La vente de ces services est régulée et dans les cas identifiés, aucune licence n’a été accordée. 40% des offres frauduleuses usurpent l’identité d'une vraie banque ou d’un intermédiaire financier qui, lui, dispose d’une autorisation pour commercialiser les produits financiers en question.

Savoir faire la différence entre vrai et faux opérateur

Quelle que soit la manière dont le client potentiel est sollicité, il faut qu’il vérifie systématiquement qu’il y ait un vrai prestataire derrière l’écran. Difficile direz-vous car tout le charme d’internet c’est d’aller vite et vers le mieux offrant, qui demande le moins de frais par rapport à une banque ou un assureur traditionnel. C’est vrai mais on touche là les limites de l’exercice. Il faut savoir utiliser internet sinon c’est du pain bénit pour les escrocs.

Des outils de vérification existent 

Avant de conclure une transaction, il faut tout d'abord consulter le registre des agents financiers. Ce sont quelques clics supplémentaires mais qui évitent l’arnaque. Le site Regafi fournit par exemple la liste des organismes d’assurance agréés en France ou bénéficiant d’un passeport européen. On peut aussi consulter le site de l’Orias, autre organisme qui, lui, est ouvert aux informations sur les financements participatifs de plus en plus nombreux en cette période de crise. Il suffit d’entrer dans le moteur de recherches le nom d’un opérateur pour savoir s’il est accrédité. L’Orias et Regafi mettent à jour leurs fichiers régulièrement mais appellent à la grande prudence : ne souscrivez pas de livret d’épargne ou de contrat d’assurance sur internet si vous n’êtes pas entièrement sûr de votre interlocuteur.

Vous êtes à nouveau en ligne