Le brief éco. Réforme des retraites : quel niveau pour les pensions ?

Alors que le gouvernement promet de ne pas toucher au niveau des retraites avec la réforme en cours, où en sont les pensions aujourd’hui en France ?

Le Premier ministre, Édouard Philippe, va dire jeudi 11 décembre ce que sera la réforme des retraites. L'occasion de voir où en sont les pensions.

Selon les chiffres de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) pour l’année de référence 2017, près de 320 milliards d’euros de pensions ont été versés par les différents régimes. Nous parlons là des pensions de retraite, pensions de réversions pour les veufs et veuves et le minimum vieillesse. 320 milliards d’euros représentent 14% du PIB, la richesse nationale produite par l’économie française.

Pension moyenne

La pension moyenne s’élève à 1 472 euros bruts par mois pour les régimes de base. Le système prévoit que, si on a suffisamment cotisé, on touche 50% de son salaire annuel moyen brut dans le secteur privé. Pour le secteur public, ce taux est de 75%. Il est important de préciser que le niveau de vie de près de 7% des retraités est sous le seuil de pauvreté fixé à 1026 euros par mois.

Combien la France compte-t-elle de retraités ?

Fin 2017, la France comptait un peu plus de 17 millions de retraités (700 000 de plus qu’en 2016). Mais hommes et femmes ne sont pas sur un pied d’égalité : les pensions versées aux femmes restent en moyenne entre 30 et 40% inférieure. Comment est-ce que le gouvernement peut promettre de ne pas baisser les pensions ? C’est l’inconnu à l’heure où nous parlons. Un point est, de fait, acquis : l’équation de la hausse de la population âgée en France combinée à des pensions non révisées ne peut qu’augmenter la part du PIB consacrée au financement retraites. De 14% du PIB aujourd’hui à 18 ou 19% demain ? Un effort national, d'accord, mais ponctionné sur qui ? Une hausse des cotisations, mais alors pour qui ? Les entreprises, les ménages, les classes moyennes, quelles catégories socio-professionnelle ? Affaire à suivre.

Vous êtes à nouveau en ligne