Le brief éco. Mario Kart 8, le nouvel atout économique de Nintendo pour sa console Switch

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Switch, la dernière console de jeu de Nintendo, est en train de réaliser son objectif commercial, peut-être même au-delà de toutes les espérances du groupe japonais. Le tout grâce à un jeu, Mario Kart 8.

Mario tourne toujours, et le huitième opus de la série Mario Kart sorti sur la console Switch est en train d'en faire un succès pour Nintendo. C’est l’illustration parfaite de la sagesse japonaise, une nouvelle aventure industrielle qui traduit ce dicton nippon : "Une vieille rivière ne manque jamais d’eau". Sous-entendu : grâce à des idées, une entreprise ne manquera jamais de clients.

Nintendo n’avait pas montré signe de vie depuis le lancement de la deuxième génération de console Wii en 2012, mais celle-ci qui arrive en fin de vie. Place à la Switch, une console hybride, à la fois console de salon et équipement mobile lancée début mars et sur ce seul mois, près de 3 millions d’exemplaires ont été vendus dont 900 000 en Europe.

Mario au service des ambitions de Nintendo

L’essai va être rapidement transformé grâce à un jeu lancé la semaine dernière : Mario Kart 8 Deluxe. En un seul jour aux Etats-Unis, le jeu de course a été vendu à quelque 460 000 exemplaires, le meilleur démarrage pour ce type de produit depuis 25 ans.

Les prévisions commerciales du groupe japonais sont très claires : vendre 10 millions de consoles sur un an. Certains analystes parlent de projections prudentes, vu le démarrage en trombe ces dernières semaines.

Exception faite de PokemonGo pour télephones portables, la console reste indéniablement le cœur de métier de Nintendo. PokemonGo sur smartphone est le fruit d’une incartade de Nintendo. Le jeu a été lancé par le successeur du patron historique – Satori Iwato, décédé en 2015 – qui voyait d’un mauvais œil cette stratégie tournée vers les mobiles. Or, la Switch est un compromis entre les deux : une console de salon mais nomade, comme les smartphones et autres tablettes. Il suffisait d’un penser.

Un virage stratégique

L’objectif du groupe japonais est de rebondir dans un univers qui change à toute vitesse ! Avec sa nouvelle console, Nintento comble son retard et poursuit plusieurs objectifs : marquer à la culotte le grand concurrent Sony ; se placer à contre-courant de l’industrie traditionnelle du jeu qui mise sur les applis pour télephones mobiles ; faire des économies d’échelle, c’est à dire rationnaliser a production en regroupant tous les projets du groupe vers une plateforme commune.

Nintendo, qui s'essoufflait depuis le lancement de la deuxième génération de Wii, se donne aujourd’hui les moyens de rebondir et pourrait bien, à terme, gagner son pari.

Vous êtes à nouveau en ligne