Le brief éco. Les chaussures Dr Martens bientôt à la bourse de Londres

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Petite révolution au royaume de la chaussure adoptée par le mouvement Punk. La célèbre marque britannique Dr Martens annonce son intention d’entrer en bourse. Elle veut résister à la crise et se développer.

L’objectif est d’aller chercher l’argent là où il est, auprès des actionnaires et des investisseurs. De quoi dresser un peu plus les cheveux sur la tête des clients punks contestataires de l’ordre établi. Le calendrier de l’opération n’est pas précisé mais cela serait la première plus grande introduction de l’année sur les marchés financiers.

Présent dans soixante pays

Un peu plus de onze millions de paires de Dr Martens se vendent chaque année dans une soixantaine de pays pour un chiffre d’affaires d’environ 700 millions d’euros. La crise n’a pratiquement pas entamé l’activité. Au premier semestre 2020, le groupe qui appartient aujourd'hui au fonds d'investissement Permira a vu son chiffre d’affaires progresser de 20%. Mais la distribution dépend beaucoup des détaillants, or les marchands de chaussures sont restés fermés pendant le confinement. Les revenus des ventes sur internet ont pris le relais avec un bond de 70%. Dr Martens mise désormais sur la vente directe, ce qui nécessite une réorganisation et de lourds investissements. D’où le besoin d’argent frais.

Investisseurs séduits

Dr Martens est une marque mythique créée en 1960 par le docteur allemand Klaus Maertens. Au début chaussure orthopédique, puis de sécurité pour les chantiers, elle fut rapidement adoptée par le guitariste du groupe The Who et les mouvements de la contre-culture. Les "Doc" se sont très vite imposées comme un phénomène de mode. Le siège de l’entreprise est toujours basé dans le centre de l’Angleterre mais la majorité de la production vient désormais d’Asie (Indonésie et Vietnam notamment) pour profiter de moindres coûts sociaux et fiscaux comme bien d’autres secteurs aujourd'hui.

Vous êtes à nouveau en ligne