Le brief éco. La Chine passe à l’action dans la guerre commerciale que lui mènent les Etats-Unis

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pékin annonce plusieurs mesures de rétorsions dont d’importantes sanctions douanières sur plus de 5 000 produits américains. Et ce n'est que le début. 

Oeil pour oeil, dent pour dent. La Chine passe à l’action dans la guerre commerciale que lui mènent les Etats-Unis. Plus de 5 000 produits américains sont sanctionnés au niveau des douanes. Le pouvoir chinois a décidé de répondre du tac au tac, notamment à la décision américaine de placer l’opérateur téléphonique chinois Huawei sur une liste d’entreprises suspectes (la société, deuxième constructeur mondial de smartphones derrière Samsung mais devant Apple, est au centre des tensions entre les deux premières puissances mondiales sur fond d'espionnage industriel et de concurrence technologique).

Selon la presse chinoise, Pékin s'apprête à lancer une enquête sur le transporteur américain FedEx, pour atteinte aux intérêts des clients chinois. Mais un plan est déjà acté : un peu plus de 5 400 produits américains importés en Chine vont être taxés à hauteur de 10, 20, voire 25%. Les autorités chinoises vont frapper 60 milliards de dollars de produits importés chaque année. C’est peu au regard des 200 milliards de dollars de produits chinois surtaxés dès leur entrée sur le sol américain. Les produits américains concernés vont d’articles cosmétiques aux préservatifs, en passant par des ustensiles de cuisine ou des articles de sport, pianos et autres jouets.

La botte secrète de la Chine

60 milliards de dollars de produits américains visés par Pékin contre 200 milliards de produits chinois pénalisés par Washington, le compte ne semble pas y être. En réalité, Pékin se garde quelques cartouches. Les Chinois ont une très belle botte secrète qu’ils se gardent bien de dégainer pour l’instant. Cette alternative, ce sont les terres rares dont sont issus les métaux précieux qui servent à fabriquer les puces électroniques pour une multitude de produits dont… les iPhones d’Apple. Les Etats-Unis et l’industrie américaine sont aujourd’hui dépendants de la Chine à 80% pour la fourniture de ces métaux. C’est l’arme des Chinois par excellence. Donald Trump veut d’ailleurs contourner cette difficulté en lançant ses propres mines de terres rares sur le sol américain.

Pour certains experts, la riposte chinoise qui vise les partenaires commerciaux américains de Huawei pourrait avoir des effets collatéraux sur des sous-traitants autres qu’américains comme les Japonais, les Sud-Coréens et les Européens. A terme, ces entreprises seraient contraintes de choisir entre les Etats-Unis et la Chine. Cruel dilemme pour des sociétés qui n’ont rien demandé et qui se retrouvent dans le champ de tir bien malgré elles.

Vous êtes à nouveau en ligne