Le brief éco. Journées de l’économie : quelles formations pour lutter contre la désinformation ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Journées de l’économie s'ouvrent mardi 5 novembre à Lyon. Traditionnel rendez-vous annuel en novembre, les "Jeco" sont trois jours de débats sur les grands enjeux économiques et sociaux du moment. Au programme notamment : la manipulation de l’information économique et de ses conséquences

La distillation de rumeurs, la manipulation des faits et les mensonges partisans, envahissent les réseaux sociaux (Twitter et autres messageries), au point d’être un véritable danger pour la démocratie, en tronquant l’information et le débat en tant que tel. La sphère politique est l’une des cibles privilégiées de ces bobards. L’économie aussi, de plus en plus, pour une raison très simple : les données économiques sont, plus que d’autres, dans bien des cas, difficiles à comprendre. Ce qui représente un terreau fertile pour les fake news.

Défiance permanente

Nous ne sommes plus dans la simple querelle des chiffres. L’esprit critique s’est transformé en un esprit de vérité contraire, de défiance à la chose prouvée. Et cela peut faire des ravages sur le plan économique et financier. Le mensonge ou la mésinformation volontaire pour destabiliser une grande entreprise privée en bourse et lui faire perdre des milliards... une entreprise publique et, derrière, c'est un État qui peut être visé et destabilisé.

Plus terre à terre, on se souvient du débat autour de l’inflation liée à l’euro : la baguette à un franc au moment du passage à la monnaie unique et dont le prix aurait été multiplié par presque six à cause de l’euro. Faux. En 2001, la baguette coûtait environ quatre francs. Elle est aujourd’hui, en moyenne, à 90 centimes d’euros, soit un peu moins de six francs de l’époque. Conséquence de l’inflation traditionnelle et de la hausse des salaires.

Éducation et médias

Les solutions pour lutter contre ce fléau sont nombreuses. La prudence de chacun d'entre nous, l'investigation par les médias, les décodages que ces derniers proposent… et puis, en amont, la formation via l’Éducation nationale. Les trente académies de France proposent un catalogue de formation destiné aux enseignants, élèves et parents. Tout le monde est concerné et chacun peut jouer sa partition.

Vous êtes à nouveau en ligne