Le brief éco. Italie : le vrai bilan économique de la coalition populiste

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’Italie en pleine crise politique. Le Premier ministre Giuseppe Conte devrait démissionner mardi. C’est le scénario le plus probable. Ce serait la fin officielle de la coalition entre la Ligue et le Mouvement 5 étoiles. Les deux formations se déchirent. Il y a un an, elles promettaient de relancer l’économie italienne. Est-ce qu’elles l’ont fait ?

L'Italie va peut-être vivre la fin officielle de la coalition entre la Ligue et le Mouvement 5 étoiles mardi 20 août. Le premier ministre Giuseppe Conte devrait démissionner. Rien ne va plus entre les deux formations. Il y a un an, elles promettaient de relancer l’économie italienne mais aujourd'hui le bilan est maigre. Le taux de chômage atteint environ 10%, la dette atteint 134% du Produit intérieur brut. Et la croissance est à l’arrêt.

Toute l’économie européenne tourne au ralenti. L’Allemagne, si puissante, est proche de la récession. Mais le cas italien est particulier. L’Italie est la troisième économie de la zone euro. Elle accumule les difficultés depuis des années. Quand Rome veut emprunter, ça lui coûte plus cher qu’a ses voisins, même si les taux d’intérêt sont bas. Les investisseurs sont méfiants. Les tensions politiques aggravent la situation économique.

La coalition a-t-elle au moins appliqué son programme économique ?

Le problème, c’est qu’il n’y avait pas un programme, mais plusieurs, et ces différences ont miné la coalition. La Ligue et le Mouvement 5 étoiles avaient un slogan commun : refuser l’austérité budgétaire, et relancer la demande, en rendant du pouvoir d’achat aux Italiens. Mais très vite, les deux partenaires se sont déchirés, notamment sur le revenu de citoyenneté. Cette allocation sous conditions de ressources (jusqu’à 780 euros par mois pour une personne seule ) était une grande promesse du Mouvement 5 étoiles. Ce revenu de citoyenneté a été mis en place il y a quelques mois, dans la douleur. Mais déjà Matteo Salvini, le leader de la Ligue, affirme qu’il veut remettre en cause cette allocation, s’il parvient à garder le pouvoir… sans le Mouvement 5 étoiles.

les deux partenaires se sont le plus affrontés sur un autre dossier économique

C’est le fameux tunnel Lyon / Turin, la ligne ferroviaire à grande vitesse. À la fois un symbole et un projet énorme : entre 8 et 25 milliards selon les calculs. Le Mouvement 5 étoiles l’a toujours combattu. Il dénonce un gâchis d’argent public. Mais La Ligue, elle, a toujours défendu le tunnel. Pour les électeurs de Matteo Salvini, souvent des chefs d’entreprise ou des artisans du nord de l’Italie, c’est un bon projet. Finalement, Rome a donné son accord. Ce feu vert a accéléré la rupture entre la Ligue et le Mouvement 5 étoiles.

Il est désormais difficile de faire un scénario politique

Matteo Salvini et la Ligue ont le vent en poupe. Tout est possible. Mais une chose est sûre : la situation va rester tendue car l’horloge budgétaire tourne. L’Italie n’a plus que quelques semaines pour présenter son projet de finances pour l’an prochain. L’an dernier, c’était un psychodrame. Cette fois, la Commission européenne attend Rome au tournant. Les marchés aussi.

   

Vous êtes à nouveau en ligne