Le brief éco. Donald Trump profite du G7 pour signer un accord avec le Japon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Etats-Unis étaient attendus sur la question de la guerre commerciale avec la Chine, au G7, mais c'est du côté du Japon que Donald Trump a poussé ses pions.

Il reste quelques heures de réunion pour les dirigeants des sept pays parmi les plus avancés de la planète mais la messe est dite en ce qui concerne les intentions du président américain. Les opérateurs pensaient que Donald Trump profiterait du sommet du G7 à Biarritz pour calmer le jeu entre les Etats-Unis et la Chine mais il campe sur ses positions.

La guerre de tranchées entre Washington et Pékin se poursuit à coup de hausses de droits de douane de part et d’autre, ce qui affole les marchés et continue d’inquiéter les alliés des États-Unis quant aux répercussions sur l’économie mondiale. Trump a même renchéri à Biarritz en faisant savoir que s’il avait un regret, c’était de ne pas avoir été encore plus dur avec les Chinois.

Le président américain a annoncé parallèlement un accord avec le Japon. Est-ce une provocation ? Une chose est sûre : Donald Trump a décidé de profiter de ce sommet du G7 à Biarritz pour pousser ses pions sur l’échiquier commercial international. Les négociations entre Washington et Tokyo étaient déjà bien avancées mais le fait de les concrétiser au grand jour lors du sommet biarrot est un signal envoyé par le locataire de la Maison Blanche.

Ce que l’on sait de l’accord à ce stade

Les négociateurs américains et japonais se sont mis d’accord notamment sur une baisse des droits de douane au Japon sur les importations de bœuf et de porc américains. De leur côté, les Américains vont annuler leurs taxes douanières sur un grand nombre de produits industriels en provenance de l’archipel nippon. Le délicat sujet des automobiles japonaises fera l’objet de discussions ultérieures.

La guerre commerciale entre Américains et Chinois n’était pas le seul sujet prévu à Biarritz et les observateurs ne s’attendaient pas à des miracles. Mais, comme à son habitude, Donald Trump n’a pas fait dans la dentelle. En renchérissant avec le Japon, le président américain enfonce un nouveau biais en Asie. Le sommet de Biarritz lui aura permis de mettre en avant ce nouveau point de la stratégie commerciale américaine. Si tout suit son cours normalement, l’accord entre les Etats-Unis et le Japon devrait être signé formellement en septembre prochain.

Vous êtes à nouveau en ligne