Le brief éco. Delphine d’Amarzit, première femme à la tête de la Bourse de Paris

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Delphine d’Amarzit devient présidente-directrice générale d’Euronext Paris dès lundi 15 mars. C'est la première femme dans l’histoire boursière à diriger la place parisienne.

C'est un symbole à l’heure où la féminisation du secteur financier a encore un long chemin à parcourir. Par exemple, une seule femme est aujourd’hui à la tête d’une entreprise au sein du CAC 40 (les 40 entreprises qui composent l’indice vedette de la Bourse de Paris). Une femme et 39 hommes. Cette patronne c'est Catherine MacGregor, PDG du groupe Engie, qui a succédé à Isabelle Kocher. Catherine MacGregor est donc rejointe aujourd’hui par Delphine d’Amarzit dans ce haut lieu de la finance.

À 47 ans, Delphine d’Amarzit vient de l'opérateur téléphonique Orange dont elle était directrice générale déléguée de la filiale bancaire, Orange Bank. Diplômée de l’ENA, elle a assumé diverses responsabilités dans la haute fonction publique, d’abord en tant qu’inspectrice générale des Finances puis à la direction du Trésor. Au plus fort de la crise financière de 2009, elle était conseillère pour les finances au cabinet du Premier ministre François Fillon.

Delphine d’Amarzit arrive à la tête d’un empire financier qui est beaucoup plus large que la seule Bourse de Paris. Derrière Euronext-Paris dont elle aura la charge directe, il y a le groupe Euronext, première place paneuropéenne qui détient plusieurs bourses dont celle de Bruxelles, d’Oslo acquise en 2019, et surtout celle d’Amsterdam qui voit affluer les opérateurs britanniques avec le Brexit effectif depuis le 1er janvier dernier. Euronext, ce sont les cotations mais aussi la lourde machinerie technologique et informatique pour réaliser des transactions à la nano seconde. Delphine d’Amarzit arrive à la tête de la Bourse de Paris à un moment charnière. Euronext s’apprête à mettre la main sur la bourse d’Italie pour quatre milliards d’euros. Une fois l’opération réalisée, un quart des actions négociées en Europe se feront via Euronext qui représente aujourd’hui près de 4 500 milliards d’euros de capitalisation.

Vous êtes à nouveau en ligne