Le brief éco. Critéo, le lucratif business du ciblage sur Internet

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Critéo, entreprise française spécialisée dans le ciblage sur Internet, vient de présenter de très bons résultats et ne compte pas s’arrêter là.

Gros plan sur une entreprise française de l’économie numérique qui trace son sillon à l’international. Critéo, spécialisée dans le ciblage sur internet, vient de présenter de très bons résultats et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin

Critéo vend de la publicité sur le net. Elle repère nos goûts de consommateurs internautes et va ensuite proposer aux marques de nous suivre sur le web pour nous proposer les dernières offres commerciales. Exemple : vous vous renseignez sur un modèle de voiture, un appareil photo, vous achetez un sèche-cheveux, etc. Soyez attentif, quelques minutes après, une publicité en rapport avec vos goûts apparaîtra à un endroit ou un autre de votre écran d’ordinateur.

Résultat et activité en hausse

Au troisième trimestre, Critéo a réalisé un bénéfice net de 19 millions d'euros, en hausse de 50 % grâce à des ventes de 480 millions d'euros (+30 %). Selon le syndicat Syntec Numérique, Critéo vient de ravir au concepteur de jeux vidéo Ubisoft la deuxième place des éditeurs français de logiciels, juste derrière Dassault Système. Mais l’entreprise prévient : le quatrième trimestre sera moins bon. En cause, notamment, une nouvelle fonctionnalité déployée depuis septembre par Apple sur ses téléphones mobiles et qui empêche le suivi publicitaire.

Big Brother à Wall Street

Critéo est cotée au Nasdaq (le deuxième plus important marché actions aux États-Unis). Grâce à ses algorithmes, Critéo nous suit du premier visionnage de produits, jusqu’à l’achat final sur nos smartphones, tablettes ou ordinateurs fixes. Non seulement Critéo repère nos habitudes de consommation, mais elle sait aussi prévoir les taux de clics sur les bannières publicitaires, et dire à priori si ces clics vont déboucher sur des achats.

Imaginer d’autres usages

La régulation européenne dresse des remparts, mais, aux États-Unis, il est déjà possible, pour les opérateurs, de générer de la publicité dans les journaux télévisés selon les centres d’intérêt du foyer qui regarde la télé.
Et puis, face aux géants du net (GAFA) qui conservent en toute légalité les données des comportements d’achats des clients, les distributeurs plus petits ont pris conscience qu’ils avaient un problème d’accès à toutes ces technologies complexes d’analyse. Un marché d’avenir pour Critéo qui vient de lancer une "coopérative de données". Cette coopérative propose aux e-commerçants et aux marques de mutualiser leurs données pour encore mieux cibler leurs clients. Rendez-vous, vous êtes ciblés.

Vous êtes à nouveau en ligne