Le brief éco. Casino ouvre un magasin sans personne aux caisses, le dimanche... dans un premier temps

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C’est peut-être l’avenir de la grande distribution : un hypermarché d’Angers va prochainement ouvrir le dimanche après-midi mais ce sera sans caissiers, le paiement sera automatique, une petite révolution qui fait déjà polémique.

Cet hypermarché du groupe Casino, à Angers, qui ouvre déjà le dimanche matin, jouera les prolongations de 13 heures à 21 heures à partir du 25 août prochain, mais sans personnel, ou presque. Seuls seront présents deux ou trois vigiles qui vérifieront que tout le monde paie et une ou deux animatrices qui expliqueront aux clients comment utiliser les caisses automatiques. Avec ce système, l’enseigne dit répondre à une demande de la clientèle. Les syndicats, eux, dénoncent une "régression sociale" qui ne peut que détruire des emplois.

Une première pour un hypermarché

Aucun n’avait encore ouvert en mode automatique, qui plus est le dimanche après-midi, un créneau très encadré. Alors oui, des enseignes sans caissiers, ça existe déjà, il y en a quelques dizaines en France surtout dans les grandes villes, comme à Paris sur les Champs-Élysées, où personne ne s’étonne de les voir. Mais là, on change véritablement d’échelle. Le Géant Casino d’Angers fait plus de 5 000 m2, il compte une centaine de salariés, c’est quand même autre chose qu’une supérette de quartier. Cette parade lui permet non seulement de contourner l’interdiction faite aux hypers d’ouvrir le dimanche après-midi, mais aussi de faire appel à des prestataires extérieurs – les vigiles – qui eux, ne sont pas soumis aux règles sociales des salariés de la distribution.

Des supermarchés sans aucun personnel dans l'avenir ?

Quand on regarde ce qui se fait à l’étranger, notamment aux États-Unis, on se dit que tout est possible. Là-bas, Amazon a lancé un concept de supérettes où le client fait tout lui-même, il prend ses produits dans les rayons, peut les reposer, tout est analysé en temps réel. Il sort même sans payer, en apparence du moins, puisque l’argent est automatiquement prélevé. Mais cela n’est possible qu’avec une offre très restreinte de produits, c’est plus du dépannage qu’autre chose, peu de chances donc pour que cela devienne la norme.

Vous êtes à nouveau en ligne