Le brief éco. Airbnb fait un carton pour son entrée à Wall Street

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La plateforme de réservation de logements Airbnb est désormais cotée à la bourse de New York. Le titre a fait son entrée à Wall Street, jeudi, avec un franc succès. 

Le titre Airbnb a terminé sa séance, pour son premier jour à la bourse de New York, à 145 dollars, l'équivalent de 119 euros, soit plus du double du prix d'introduction. L'agence Bloomberg estime le poids de l'entreprise désormais à cent milliards de dollars en bourse. Airbnb cherchait de l'argent frais pour se développer. C'est plutôt une réussite.

Cette introduction boursière est nouvelle étape pour l’entreprise américaine. Née il y a treize ans à San Francisco, Airbnb a bouleversé le secteur de l’hôtellerie et des voyages, touristiques et professionnels, au grand dam des hôteliers traditionnels. À l’époque, en 2007, une grave crise financière mondiale débute et plus les mois avancent, plus l’idée de trouver des logements temporaires, et moins chers, s’impose. L’idée est aussi de gagner un peu d’argent en louant ne serait-ce qu’une chambre. Cela séduit rapidement un public très large, succès garanti pour la petite entreprise crée par deux jeunes amis aidés d'un informaticien.

Des investisseurs confiants

La crise traversée aujourd’hui est radicalement différente. Autant celle de 2007 créait des besoins, autant, la pandémie de coronavirus qui frappe treize ans après handicape l’activité de Airbnb, entre mesures sanitaires drastiques, confinement et plongeon des voyages et du tourisme. Depuis janvier, l’entreprise a vu son chiffre d’affaires reculer de plus d’un tiers et a dû licencier 25% de ses effectifs.

Les marchés regardent plus loin. D'abord, malgré les difficultés du moment, Airbnb ce sont aujourd’hui 825 millions de clients dans le monde. Ensuite, les investisseurs se disent que le vaccin anti-Covid qui fait son apparition va aider la reprise de l’activité. Enfin, ils aiment aussi les entreprises capables de réaliser une forte croissance sans nécessiter de capital élevé contrairement aux grands groupes traditionnels. C’est finalement la force de ces entreprises d'un nouveau genre en période de crise et l’exemple d’Airbnb est significatif.

Vous êtes à nouveau en ligne