Un vaccin français préventif contre le VIH à l'essai

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Des chercheurs du VIR, l'Institut de recherche vaccinale, lancent un essai de phase une et recrutent des volontaires pour tester leur vaccin préventif.

C'est le premier vaccin au monde qui fonctionnera de cette manière. Les chercheurs du VIR, l'Institut de recherche vaccinale, ont ciblé des cellules essentielles pour combattre les agressions du virus du sida, les cellules dendritiques. Ce sont les sentinelles de notre système immunitaire.

Voilà comment ça fonctionne. Le vaccin est lancé directement sur ces cellules grâce à une sorte de missile : des anticorps auxquels sont accrochés des fragments du VIH. Le Professeur Yves Levy, directeur du VIR et responsable de ce projet, énumère tous les avantages de cette méthode : "D'abord on cible les bonnes cellules, ensuite on choisit des fragments du virus, en l'occurence l'enveloppe du VIH qui lui permet d'entrer dans l'organisme. Troisième avantage, on stimule la cellule dendritique donc l'immunité. Enfin, comme on cible les bons fragments et la bonne cellule, on n'a pas besoin d'une grande quantité de vaccin."

Début la phase une des essais cliniques en avril

Il y a trois phases d'essai clinique avant la commercialisation. La phase une, c'est le début des essais sur l'homme pour voir si le vaccin est bien toléré et s'il déclenche une immunité. Le laboratoire français a lancé jeudi 25 février un appel à volontaires, avec l'ANRS et l'Inserm. Ils recherchent 72 personnes pour tester leur candidat vaccin. Autre innovation, ils vont tester leur produit avec un autre candidat vaccin préventif mais qui n'est pas assez efficace tout seul.

Leur méthode innovante va même servir contre le Covid-19. Les chercheurs du VIR sont en train de préparer des vaccins contre les variants du Covid exactement sur le même modèle : des anticorps chargés de fragments des variants sud-africain et anglais lancés comme des missiles sur les cellules dendritiques pour déclencher une réponse immunitaire.

Un espoir dans la lutte contre le VIH

La dernière tentative de vaccin préventif contre le VIH date de 2009 mais d'après le professeur Levy le meilleur candidat vaccin était efficace à seulement 30%. Or, il faut trouver un vaccin. En France, il y a 170 000 personnes contaminées par le VIH, près de 25 000 ignorent qu'elles sont porteuses du virus et continuent de propager l’épidémie. Résultat il y a 6 200 nouveaux cas chaque année. Les traitements antirétroviraux aident à contrôler la progression du VIH, ils améliorent la qualité et l’espérance de vie des personnes positives, mais on n'arrive toujours pas à guérir du virus du sida.

Vous êtes à nouveau en ligne