Sciences : des tardigrades et des calamars envoyés dans l’espace

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Début juin, la Nasa a envoyé à bord de l'ISS des calamars et des tardigrades, de drôles d'animaux microscopiques très résistants. But de l'opération : faire avancer la science.

128 calamars et près de 5 000 tardigrades ont quitté la Terre début juin à bord de Space X, la navette de ravitaillement de la station spatiale internationale (ISS). Thomas Pesquet et ses camarades astronautes ont recueilli ces charmantes petites bêtes pour faire plusieurs expériences. 

La première, c'est de mesurer les effets de l'espace et de l'apesanteur sur les microbes qui colonisent les humains et les animaux. Les astronautes ont exposé une partie de ces petits calamars à des bactéries puis ils ont congelé toute la colonie. À leur retour sur terre, les calamars seront décongelés pour être analysés. Une expérience essentielle pour les hommes, et notamment pour les astronautes, puisque les microbes sont censés maintenir le système digestif et le système immunitaire en bonne santé, or les vols spaciaux ont un impact sur ces microbes,. De quelle manière ? C'est tout l'objet de ces recherches sur les calamars. Quand ils en sauront plus, les scientifiques pourront développer des techniques pour protéger la santé des astronautes qui partent pour de longues missions dans l'espace. 

Le tardigrade résiste à tout !

Le tardigrade est une bestiole incroyable qui mesure moins d'un millimètre et qui vit dans l'eau. Cela ressemble à une minuscule taupe avec six pattes. C'est l'animal le plus résistant au monde, on peut le plonger dans l'hélium liquide à - 272ºC ou le faire chauffer à plus de 150ºC, il peut se déshydrater totalement et revenir à la vie grâce à une simple goutte d'eau 30 ans plus tard.

Les astronautes vont essayer de comprendre quels gènes leur permettent de survivre dans ces conditions extrêmes. S'ils découvrent les astuces de ces tardigrades, ils pourraient les transposer à l'homme pour améliorer ses conditions de vie. Ce saut dans l'espace n'est pas une première pour ces petites bêtes puisqu'en 2019 ils étaient dans la sonde israélienne qui s'est crashée sur la Lune. Certains scientifiques pensent d'ailleurs qu'ils sont toujours en vie ! 

Vous êtes à nouveau en ligne