Passez Noël au balcon, parler à voix basse... Les recommandations des scientifiques pour les fêtes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec la fête de Thanksgiving, ce week-end, les autorités sanitaires américaines craignent une flambée épidémique. Elles donnent des conseils très détaillés pour passer des fêtes plus sûres. Quant au conseil scientifique britannique, il recommande de passer Noël dehors. 

On écoute souvent très attentivement les scientifiques et les médecins lorsqu’ils expliquent comment fonctionne le virus, comment ça se passe à l’hôpital... Mais quand on leur demande comment se protéger du Covid-19, leurs réponses nous plaisent beaucoup moins. Infantiliser ou donner un exemple ? Le professeur Rémi Salomon en fait la douloureuse expérience après avoir répondu à la question mais que fait-on à Noël avec les grands parents ? "On coupe la bûche en deux. papy et mamie la mangent dans la cuisinie et nous dans la salle à manger". Pourtant tout le monde se pose la question. Que fait-on pour les fêtes de fin d’année ? Va-t-on voir sa famille ? Et si oui dans quelles conditions ? 

Les autorités sanitaires américaines ne s’embarrassent pas de critiques, trop inquiètes de la flambée épidémique que la fête de Thanksgiving pourrait occasionner dans le pays. Les États-Unis ont près de 175 000 cas de Covid diagnostiqués chaque jour et plus de 2 400 morts en 24 heures. Si le Centre de contrôle des maladies (CDC) a exhorté les Américains à rester chez eux, plus 50 millions de personnes ont prévu de voyager ce week-end. Le CDC a donc rappelé l’importance du masque, du lavage des mains et de garder les distances. 

Un guide de bonnes pratiques pour les fêtes

Le CDC américain explique que ce n’est pas parce qu’on retrouve ses cousins ou ses parents qu’il faut se sentir en sécurité. Mieux vaut rester ceux qui vivent sous le même toit depuis 15 jours. Il n'hésite pas à faire des campagnes de communication régulières. Sur les réseaux sociaux, des familles témoignent pour dire comment elles ont attrapé le virus à l'anniversaire d'un cousin pensant être pourtant à l'abri.

Pour le repas, le CDC préconise aux convives de parler à voix basse parce que crier ou chanter propage le virus encore plus loin. Il faut aussi qu’une seule personne serve à manger pour éviter que tout le monde touche les mêmes couverts. Il insiste aussi sur l’aération des pièces. Si bien que de nombreuses familles ont décidé de faire leur repas dans leur garage. L'État de l'Oregon a demandé de limiter les rassemblements familiaux à six personnes. Le CDC fait de nombreuses enquêtes et estime dans une étude sur une centaine de familles dans le Tennessee et le Wisconsin, les cas Covid avaient contaminé la moitié des membres de leur foyer. 

Une balade de Noël plutôt qu'un repas

En Grande-Bretagne, l'Independant Sage, l'équivalent de notre conseil scientifique, a fait aussi sa liste de propositions pour des "festivités d’hiver plus suressoit en visioconférence, soit dehors en rappelant que le facteur clé c’est la propagation du virus à l’intérieur. Une étude britannique estime que 70% des contaminations se font au sein des foyers quand le virus circule beaucoup dans votre région. C’est pourquoi le Conseil scientifique propose des retrouvailles à l’extérieur où chacun vient avec son verre, ses tartes prédécoupées, des boissons chaudes, du thé bien-sûr. Il préconise de rendre plus de zones aux piétons pour permettre aux gens de garder plus facilement leur distance ou carrément de faire une balade de Noël en famille plutôt qu’un repas. Le conseil va même jusqu’à demander une aide financière pour les factures de chauffage qui vont augmenter, avec des fenêtres plus souvent ouvertes donc cette année. Vous l'avez compris les autorités sanitaires conseillent de passer vraiment Noël au balcon.

Vous êtes à nouveau en ligne