Le billet vert. Un Noël australien très chaud !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est un Noël par 50°C que s’apprêtent à vivre certains Australiens. Le pays connaît une canicule et une sécheresse record et cela aggrave les incendies qui touchent notamment le nord et l’est de l’île.

Même s'il est habituel pour les Australiens de fêter Noël en maillot de bain, la situation est cette fois inquiétante puisque l’été austral débute à peine et qu'il a déjà fait 48,8°C à Adelaide et Port Augusta, et 49,9°C à Eucla dans le sud du pays, où le bitume a littéralement fondu où certaines autoroutes ont dû être fermées. Et ce pic de chaleur n'est pas terminé puisque les températures vont de nouveau flirter avec les 50°C en fin de semaine selon la météo australienne

De gigantesques incendies

En plus, l’Australie vient de connaître un automne très sec, sans une goutte de pluie depuis des mois pour le centre du pays. La chaleur poussée par le vent vers les côtes et voilà la végétation aride du bush australien, comme les forêts d’eucalyptus qui servent de refuges aux koalas, qui part en fumée sur trois millions d'hectares. Et même s'il est assez classique en cette saison d’avoir des incendies, cette fois les flammes arrivent très près des villes. Ainsi, la petite ville de Balmoral située à peine 45 minutes en voiture de Sydney a dû être évacuée. 

Des canicules plus fréquentes

Le développement des canicules dans les zones tempérées est clairement un phénomène auquel il va falloir s’habituer, selon les climatologues. L’absence de pluie peut avoir d’autres causes que le réchauffement global de la planète : comme des mouvements océaniques. Ce qui est sûr, c’est que chaleur et sécheresse augmentent le risque d’incendie.

Pour le service européen sur le changement climatique Copernicus, les incendies très visibles cette année comme en Amazonie, en Indonésie, en Australie sont plutôt dans la moyenne de ces dernières années. Surprenant, non ? Il faut dire que nous avons fait bien pire au début des années 2000. Mais il y a peut être ce que l'on voit moins et qui est tout aussi inquiétant pour les experts, comme des incendies au Canada, en Sibérie, en Arctique, ou bien des hivers de plus en plus chauds et secs là où ce n'était pas le cas auparavant. Décembre 2019 est bien parti pour être le 3e mois de décembre le plus chaud de l’histoire des températures en France. Il va faire 21°C à Perpignan mardi 24 décembre. 

Vous êtes à nouveau en ligne