Le billet vert. L’environnement se conjugue au féminin

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Partenariat

Comme tous les 8 mars, aujourd’hui, c’est la journée internationale de la femme. Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand ont réalisé un documentaire de près de deux heures, simplement intitulé "Woman", un projet mondial qui donne la parole à 2.000 femmes à travers 50 pays. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Woman réalisé par Anastasia Mikova et Yann Arthus Bertrand est un film plein d’émotion et aussi plein d’espoir, à travers 2.000 interviews réalisées dans 50 pays. En cette journée internationale de la femme, célébrée partout dans le monde, ce documentaire de près de deux heures sorti en salles le 4 mars dernier, dont franceinfo est partenaire, illustre ce que vivent les femmes au quotidien, dans leur grande majorité, sur cette planète. 

75% des personnes vivant avec moins de un dollar par jour sont des femmes

Aujourd’hui, les femmes représentent les trois quarts des personnes vivant avec moins de un dollar par jour, alors qu’elles assurent 60% de la production alimentaire. Une injustice que dénonce Yann Arthus-Bertrand. De par leurs activités, les femmes sont confrontées au quotidien à l’environnement, d’autant qu’elles assurent deux tiers des tâches domestiques, et qu’au-delà, elles militent parfois au péril de leurs vies.  

Carolyn Carlson, la première à avoir dénoncé le DDT, a été attaquée violemment dans les années 60. Wangari Maathai, Prix Nobel, Jane Goodall, Dian Fossey, toutes ont défendu l’environnement et la biodiversité. D’ailleurs, Dian Fossey comme Berta Cáceres ont été assassinées pour leurs convictions. Toutes ces femmes portent en elles la protection de la planète. Les gens que j’admire le plus dans l’environnement, sont pratiquement toujours des femmes.  

Yann Arthus-Bertrand

Avec Greta, la relève est là  

Sans oublier le phénomène Greta Thunberg, une femme-enfant qui bouscule et entraîne en particulier la jeunesse, à tel point que même les plus sceptiques n’osent plus la critiquer ouvertement.  

Greta dérange les consciences des gens qui sont assis dans leurs certitudes. On est tous un petit peu climato-sceptiques si on regarde tout ça sans vouloir rien changer. Greta sera à Paris le 14 mars, et moi, je vais surement aller marcher avec elle, parce qu’on est capable d’être 50.000 pour la marche du climat, c’est génial, mais c’est rien à côté des deux millions pour l’arrivée de la Coupe du monde de foot ! Marcher pour le climat, c’est tout simplement marcher pour sa vie.

Yann Arthus-Bertrand

L’éducation, une nécessité  

Deux tiers des femmes dans le monde n’ont pas accès à l’éducation, car dès leur enfance, on les affecte aux tâches ménagères. Rien que pour puiser de l’eau, elles y consacrent plus de 16 millions d’heures par jour, et le dérèglement climatique ne fait qu’augmenter leur charge de travail. D’ailleurs, les bénéfices générés par le film Woman, seront affectés à l’éducation des femmes qui voudraient faire carrière dans l’audiovisuel, c’est une façon de les remercier pour leur contribution au film.  

À la question de savoir, comme dit Aragon, si "la femme est l’avenir de l’homme", la réponse de Yann Arthus-Bertrand est : "Je ne sais pas si la femme est l’avenir de l’homme, mais l’avenir de l’humanité ne se fera pas sans les femmes ! Ça c’est sûr".  

En tous les cas, je vous conseille d’aller voir ce film de toute beauté, qui devrait être largement diffusé dans les écoles.  

Vous êtes à nouveau en ligne