Le billet vert. Le train à hydrogène vert, une invention française

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Guillaume Pepy, le président de la SNCF s’est engagé, jeudi 29 août, en faveur de l’électrification des trains régionaux qui pour l’instant roulent au diesel.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'électrification des trains régionaux, qui jusqu'à aujourd'hui fonctionnent au diesel, a été annoncée par Guillaume Pepy, le président de la SNCF cette semaine. Il faut dire que seulement 15 000 kilomètres, soit environ la moitié du réseau ferroviaire, sont  électrifiés, mais ils assurent en même temps 80% du trafic.

Électrifier tout le réseau prend du temps et beaucoup d’argent

Installer des caténaires qui sont un ensemble de câbles porteurs et de fils conducteurs, le tout soutenu par des centaines de pylônes, sont des investissements lourds : compter entre 400 000 et un million d’euros le kilomètre ! Sans oublier les frais de maintenance, et les météos capricieuses, comme la glace en hiver sur les fils et leur dilatation lors des canicules. Par ailleurs, les vols de cuivre provoquent des perturbations qui coûtent quelques dizaines de millions d’euros par an.

Plus de diesel dans 15 ans

Guillaume Pepy, président de la SNCF

à franceinfo

Une des solutions est de fabriquer l’énergie électrique à bord des trains. Il suffit de faire passer de l’hydrogène à travers une pile à combustible. L’eau est le seul résidu qui en sort, vous pouvez la boire, (c’est d’ailleurs ce que font les astronautes dans la station orbitale !) Mais pour être écologiquement vertueux, il faut que ce soit de "l’hydrogène vert", c'est-à-dire non issu des produits pétroliers.

Des régions investissent  actuellement dans la production d’hydrogène

Une partie de la production peut être faite avec des électrolyseurs (on casse la molécule d’eau) alimentés en énergies renouvelables, c’est bon pour la filière, bon pour Alstom - pour qui c’est une première mondiale et un énorme marché en perspective - et c’est bon pour la planète !    

Vous êtes à nouveau en ligne