Le billet vert. Convention citoyenne pour lutter contre le réchauffement climatique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cent cinquante citoyens ont été choisis pour faire des propositions concernant le climat. L’objectif est de formuler des mesures pour lutter contre le changement climatique en France.

Cette semaine a eu lieu le premier rassemblement des 150 citoyens choisis pour la conventions citoyenne, pour répondre à des questions sur le climat

250 000 personnes contactées

Tous les âges et professions sont représentés et ces personnes choisies seront chargées de formuler des mesures pour lutter contre le changement climatique en France, en particulier donner des solutions pour faire baisser les émissions françaises de gaz à effet de serre, d'au moins 40% en 2030 par rapport à 1990. Et un tirage au sort a été effectué tout en respectant la représentativité. 

Depuis le 26 août, l’institut Harris Interactive a contacté au hasard environ
250 000 personnes. Parmi elles, un tiers a donné spontanément son accord, un tiers s’est dit intéressé, et un tiers a refusé de participer. Parmi les 150 personnes retenues, toutes les catégories socio-professionnelles sont représentées, y compris des personnes en situation de grande pauvreté.

Un exercice inédit

Une décision prise à la suite des manifestations des gilets jaunes, Emmanuel Macron a décidé à la suite de toutes ces revendications, de laisser la parole aux citoyens et citoyennes, Un exercice inédit, dans la mesure ou les recommandations auraient vocation à être transformées en projet de texte législatif ou réglementaire. Elles seraient donc soumises soit au Parlement, soit en référendum. À l'étranger, ce genre d’initiatives existe déjà, tout près de nous, en Suisse.

Cela promet de beaux débats au sein de l’équipe citoyenne, et une expérience à double tranchant pour l’exécutif qui pourrait être confronté à des recommandations en contradiction avec sa politique.

Vous êtes à nouveau en ligne