Covid-19 : un entraînement pour retrouver l'odorat

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Selon une étude, 5% des patients Covid qui ont perdu l'odorat n'ont toujours pas retrouvé leur sens, six mois après leur infection. Des médecins proposent des entraînements olfactifs pour les aider à retrouver leur sens.

Six mois après avoir été malades du Covid-19, certains patients n'ont toujours pas retrouvé leur odorat. Ils sont même près de 5% à souffrir de ce handicap encore aujourd’hui. C’est en tous cas ce que montre l'étude menée par le docteur Jérôme Lechien, ORL à l’hôpital Foch de Suresnes, et qui suit depuis le mois de mars une cohorte de 2 500 patients "recrutés" dans 18 hôpitaux européens. Près de la moitié ont retrouvé leur sens dans les deux semaines après leur infection, mais au bout de six mois ils sont encore 5% à ne toujours rien sentir ou à moins sentir qu'avant.  

Quels facteurs pour expliquer cette infection de longue durée ? 

Les chercheurs ne savent pas encore vraiment ce qui explique cette différence. Les femmes sont moins touchées que les hommes. Au départ, ces symptômes n'étaient pas décrits en Chine, ils ont donc pensé à une différence entre les souches de virus, et à la différence de morphologie de la fosse nasale. Mais depuis, des études ont montré qu'en Corée du Sud, jusqu'à 20% de patients avaient aussi souffert d’anosmie. Il reste donc des facteurs génétiques pour expliquer cette différence.

Ce que les chercheurs veulent savoir c'est si le virus ne provoque qu’une inflammation passagère du bulbe olfactif, comme ça arrive avec de simple rhume ou s'il s'est carrément attaqué aux neurones et au système nerveux. Il faut selon eux attendre deux ans avant de voir si cette perte de l'odorat est irréversible ou pas.  

Training olfactif  

Aujourd’hui, les ORL ont des patients qui leur disent tout a "un goût de carton". Mais c'est plus leur odorat qui fait défaut : ils confondent goût et arôme.

Il faut s'entraîner avec du sucre, du sel sur le bout de la langue et un peu d’agrume pour retrouver l’acidité. Ils recommandent de bien mastiquer quand on mange pour diffuser les arômes justement. Certains patients estiment aussi qu'une bonne odeur de tarte correspond à un mélange taboulé-amoniac. Ils peuvent aussi se retrouver dans des situations embarrassantes quand ils ne sentent plus du tout leurs mauvaises odeurs corporelles.

Des médecins ont même fait des vidéo YouTube avec des conseils pour s’entraîner à sentir de nouveau avec des jeux de société comme le Loto des odeurs, ou alors en sentant 4 ou 5 fois par jour différentes senteurs : florale, fruitée,boisée. Le mieux est de le faire avec les odeurs du quotidien que l’on aime, par exemple son café en regardant sa tasse. Même si on ne sent rien au début c'est important pour que ce qui est capté par notre nez envoie l'information à votre cerveau. Depuis hier, l’association anosmie.org a même mis au point une application avec une série d’huiles essentielles pour retrouver plus vite le plaisir de sentir.

Vous êtes à nouveau en ligne