Covid-19 : les ruraux plus enclins à se faire vacciner que les citadins, selon une étude américaine

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que la campagne de vaccination contre le Covid-19 va démarrer dimanche, on apprend dans une étude américaine que c’est dans les campagnes que les gens sont les plus motivés pour se faire vacciner. 

Pourquoi est-ce qu’on se fait vacciner ? Il y a deux motivations principales, on le fait pour se protéger, éviter d’attraper un virus et pour protéger les autres en évitant de les contaminer. C’est la deuxième motivation qui est la plus puissante. Voilà ce que des chercheurs de l'Université de Pennsylvanie ont découvert. En 2018, ils ont travaillé sur les vaccins contre la grippe saisonnière et en interrogeant 2 500 volontaires, ils ont conclu que les plus enclins à se faire vacciner voulaient le faire par souci des autres et ils qu’ils étaient plus nombreux dans les zones rurales.
Cette années, les scientifiques ont reproduit l’expérience pour les vaccins contre le Covid et ils ont obtenu le même résultat alors que la pandémie frappe surtout les zones très peuplées.

On n’est pas moins égoïstes dans les zones rurales mais on est plus attentifs aux autres qu’en ville et il y a une raison. D’après l’une des chercheuses citée par le magazine Sciences et Avenir qui a décortiqué cette étude américaine, les citadins se soucient autant du bien-être des autres que les ruraux mais ils sont plus stressés, plus anxieux et surtout ils pensent que leur action n’aura pas beaucoup d’influence. Ce phénomène s’appelle la "diffusion de la responsabilité". Comme on est plus nombreux, qu’il y a d’autres aides potentielles, on se sent moins obligé d’agir.

Une communication ciblée sur les citadins

Cette étude peut aider les promoteurs des vaccins anti-Covid. Les chercheurs américains suggèrent que pour bien ‘vendre’ le vaccin à la population il faut faire du sur-mesure : on met en avant les avantages du vaccin pour protéger les autres dans les zones rurales. Et en ville on fait la même chose mais en ciblant des endroits spécifiques où la perception du nombre et du groupe est différente, comme par exemple les hôpitaux, les écoles, les bureaux, etc. Une communication sur mesure pour que les citadins aillent se faire vacciner.

Vous êtes à nouveau en ligne