Le billet sciences du week-end . Comment le vivant révolutionne notre quotidien

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En compagnie du biologiste Gilles Bœuf, ancien président du Muséum national d'histoire naturelle, président du Centre Européen du biomimétisme et de la bio inspiration -CEEBIOS-, auteur de nombreux livres et professeur invité au Collège de France, nous découvrons comment notre quotidien peut être amélioré par l'observation du vivant.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

 4ème et dernier épisode de la série de Gérard Feldzer sur la bio inspiration, en compagnie de Gilles Bœuf, spécialiste du vivant et de la bio inspiration, président du Centre d’études et d’expertises en biomimétisme (CEEBIOS).

Faut-il penser comme un blob ?

Le blob, cet être inclassable entre le végétal et l’animal, peut étonnamment remplacer un ordinateur ! "Il existe, depuis la nuit des temps, un être vivant avec une seule cellule et il adore les flocons d’avoine. Un jour, on en a donné à un blob en les plaçant sur un équivalent du réseau de métro de Tokyo, avec toutes les stations. En seulement 2h, il est parvenu à trouver les chemins les plus courts. Sans neurone, il a même réussi à créer un système plus efficace que celui de centaines d’ingénieurs japonais qui ont, eux, réfléchi des dizaines d’années !" Gilles Bœuf, biologiste et enseignant      

Du gecko à l’adhésif

Un autre animal étonnant qui, lui, possède des neurones, a également des propriétés bien utiles. C’est le gecko. Alors que cet animal pèse moins de 100 grammes, sans crochets ni ventouses, il possède une force d’adhérence étonnante et ce, quelle que soit la surface. "Sans crochet, il s’accroche et se décroche plusieurs fois à la seconde, c’est magique ! À partir de ces substances de gecko, on a fait un petit film adhésif de 40 cm2 et on a pu y accrocher un poids de 317 kg ! » Gilles Bœuf.

Aujourd’hui, cette technologie nous sert, entre autres, à soutenir des charges lourdes sur tous types de parois. Elle inspire aussi des scientifiques pour des applications spatiales. Des robots pourraient ainsi travailler, voire capturer des débris dans le vide sidéral, où la ventouse ou l’adhésif chimique ne fonctionnent pas ou très mal.  

Scratch, la nature à vos pieds

Toujours en matière d’accrochage, on connaît bien le scratch qui a été découvert par un Suisse, George de Mestral. "Un jour où il avait promené son chien, en rentrant, il s’est rendu compte que ses vêtements et les poils de son chien étaient recouverts de graines d’une plante que l’on appelle la bardane. En les regardant au microscope, il s’est aperçu que ce sont de minuscules crochets qui permettent cela. Il s’en est ensuite inspiré pour créer le scratch." Gilles Bœuf.

Bien utile, notamment pour les chaussures et les vêtements, cette innovation a donné naissance à la célèbre marque Velcro qui n’est autre que la contraction de velours et de crochet.   

Le futur dans des toiles d’araignées  

 

30 fois plus fin qu’un cheveu, le fil de l\'araignée est d\'une qualité exceptionnelle.
30 fois plus fin qu’un cheveu, le fil de l'araignée est d'une qualité exceptionnelle. (La Belle Société production)

Plus dans le textile, mais toujours dans le fil, il en est un qui a des performances extraordinaires, celui de l’araignée. A diamètre égal, il est 30 fois plus résistant que l’acier. Incroyablement léger, ce fil, s’il pouvait faire le tour de la Terre, pèserait moins de 100 grammes. L’impossibilité d‘élever les araignées, du fait de leur fâcheuse tendance à se dévorer entre elles, n’en a pas diminué l’attrait. De nombreux chercheurs en expérimentent aujourd’hui la production de synthèse.   "Ses applications sont multiples ! On peut faire des gilets pare-balles ultralégers, des fibres musculaires, des composants électroniques, ou encore des robots mous. Vraiment, c’est incroyable ! " Gilles Bœuf. 

Une alliance inspirée pour inventer l’avenir

Désormais, de plus en plus d’industriels s’inspirent de ce que la nature a mis au point pendant des millions d’années. C’est dans la poursuite de cet objectif, que le CEEBIOS, le Centre d’Etudes et d’Expertises en Biomimétisme, présidé par Gilles Bœuf, a été développé. "On s’est mis d’accord avec des ingénieurs, des chercheurs, des techniciens, des ONG et 400 entreprises pour qu’effectivement, tous ensemble, nous puissions mettre au point de nouvelles techniques beaucoup plus vertueuses pour l’avenir." Gilles Bœuf.

Cette chronique clôture notre série spéciale du Billet sciences du week-end consacrée à la bio inspiration, réalisée avec l’aide précieuse de Gilles Bœuf.

Nous nous retrouverons samedi prochain pour un nouveau sujet !      

Vous êtes à nouveau en ligne