Le billet sciences du week-end. Cannabis thérapeutique : l'espoir d'un renouveau médical

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est une plante qui est utilisée depuis l'Antiquité. On parle du cannabis aujourd'hui après le coup d'envoi officiel par le ministère de la Santé de l'expérimentation thérapeutique des substances du cannabis. 

Après deux ans de discussions, le 9 octobre dernier, le ministère de la Santé a finalement donné le coup d’envoi officiel pour l’expérimentation thérapeutique des substances du cannabis en France. C’est d’ailleurs à partir de ce printemps que les premiers tests vont commencer.   

Des vertus redécouvertes

L’usage thérapeutique du cannabis est un sujet qui ne date pas d’aujourd’hui, mais qui revient avec force dans les débats. En effet, c'est il y a près de 5 000 ans, dans la grande encyclopédie des herbes aromatiques de l’Empereur chinois Shennong, que l’on retrouve les premiers écrits sur le chanvre. Cette plante serait d’ailleurs l’une des premières a avoir été domestiquée par l’Homme.

Pourtant, il faudra attendre les années "peace and love" des 70's pour constater un renouveau dans la sphère scientifique. Depuis, de nombreux experts se sont penchés sur la question et nous pouvons recenser plus de 26 000 études scientifiques.  

Un espoir dans la lutte contre les douleurs chroniques

Les usages du cannabis sont eux aussi multiples. Des douleurs rhumatismales aux maladies neurologiques, en passant par les douleurs chroniques, de nombreux bénéfices ont été mentionnés. C’est d’ailleurs sur ce dernier point que vont se focaliser les premiers essais cliniques en France. 3 000 patients, dont 700 souffrants de douleurs chroniques, ont été sélectionnés pour recevoir les nouveaux médicaments.

Cependant, le terme même de "cannabis thérapeutique" et ses prétendus effets sont questionnés, notamment par le professeur de médecine et pneumologue Bertrand Dautzenberg de l'hôpital de la Salpêtrière à Paris. 

Le cannabis, globalement, fait plus de mal que de bien. Moi je suis pour une légalisation, bien sûr encadrée. Et pour moi le cannabis, ce n’est pas une substance idéale, mais c’est un peu comme le café, qui va demander le café thérapeutique ?

Bertrand Dautzenberg, pneumologue et professeur de médecine

Si le chanvre contient nombre de substances actives appelées les cannabinoïdes, celles qui ont retenu l’attention des chercheurs sont surtout celles prétendument responsables d’un effet anti-douleur et des effets relaxants. Dans les essais prévus, les patients recevront des traitements avec différentes doses. L’objectif sera d’observer la tolérance pour chacun d’entre eux, et les effets réels sur la diminution des douleurs chroniques dont, il faut le rappeler, souffrent 12 millions de personnes.

Un intérêt médical questionné 

Pourtant, si les études réalisées ont été nombreuses, les effets sur la gestion de la douleur n’ont encore jamais été prouvés.   

L’effet thérapeutique du cannabis n’a jamais été prouvé très clairement. Certes, il y a des personnes qui disent que ça leur fait du bien, mais dans les essais, ce n’est pas observable. 

Bertrand Dautzenberg, pneumologue, professeur de médecine

À lire 

ANSM - Comité d’experts sur les usages thérapeutiques du cannabis

- Article du Monde sur l'expérimentation du cannabis et le risque de décevoir malades et scientifiques

- Article de Sciences et Avenir sur les usages thérapeutiques du cannabis 

- Les 10 usages thérapeutiques avérés du cannabis par futura-sciences.com

- ANSM : le cadre de l’expérimentation du cannabis à usage médical

Vous êtes à nouveau en ligne