Syndrome de l'auto-brasserie : son estomac fabrique de l'alcool avec des frites

L'infection est très rare et pourtant, un homme a bien été diagnostiqué au Royaume-Uni : son estomac produit de l'alcool quand il consomme des aliments contenant de l'amidon.

Ivre en mangeant des frites : l'histoire fait le tour du web. La BBC a déniché ce week-end l'étonnant destin de Nick Hess, 34 ans, atteint d'une infection rarissime de l'estomac : il fabrique son propre alcool. Souffrant d'une gueule de bois permanente alors qu'il n'en buvait justement pas, ce Britannique de 34 ans s'est vu diagnostiquer une maladie très rare, le syndrome dit d'auto-brasserie. Explication : son estomac contient un taux si élevé de levure qu'il fabrique son propre alcool au contact de l'amidon. En langage Dr House , ce patient a en réalité une infection aux Saccharomyces cerevisiae, autrement dit à la levure de boulanger. Les médecins expliquent que, lorsqu’il mange ou boit de l’amidon contenu par exemple dans des frites ou du pain, la levure fermente et transforme les sucres en éthanol. Il brasse donc de la bière dans son estomac et finit ivre. Quelques cas avaient déjà été recensés dans les années 1970 au Japon et plus récemment au Texas. Leur cause ? Une consommation d'antibiotiques trop importante car ils permettent à des champignons comme la levure de se développer.

Avec l'aide d'antifongiques et en diminuant les glucides, Nick Hess a depuis réussi à réduire la plupart des symptômes. Il n'est plus ivre que deux ou trois fois par mois. Hips.

Vous êtes à nouveau en ligne